Maisons de retraite : quand les résidents mettent la main à la pâte

Certains EHPAD ont trouvé une réponse au manque de moyens : ils appliquent la méthode Montessori. Très connue pour les enfants, elle s'adapte aussi pour nos aînés. Les résidents sont ainsi responsabilisés, sollicités et participent aux tâches du quotidien.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La méthode Montessori s'invite dans les maisons de retraite. Tous les matins, Jacqueline Artaud commence sa journée par sa tournée. À l'EHPAD "La maison des sources" de Confolens (Charente), c'est cette résidente qui distribue le courrier. Si cette mission quotidienne la fait marcher, elle y voit un autre avantage : être utile. Comme elle, depuis un mois, les autres résidents de cet établissement sont peu à peu investis de tâches quotidiennes.

Engouement pour la méthode Montessori

Valorisés et stimulés, les résidents redeviennent actifs. On leur laisse le choix et le temps de faire les choses par eux-mêmes. Cette initiative a aussi des répercussions positives sur le travail du personnel. Tyrannie du chronomètre, manque d'effectifs, conditions de travail, bien-être des résidents : face au manque de moyens, le directeur de l'établissement a cherché une réponse différente. La méthode Montessori adaptée aux personnes âgées existe en France depuis 2011. Ces trois dernières années, le nombre d'établissements à la mettre en place est en constante augmentation.

Le JT
Les autres sujets du JT
En 2050, selon les chiffres de l\'Insee, un Français sur trois sera âgé de 60 ans ou plus, contre un sur cinq en 2005.
En 2050, selon les chiffres de l'Insee, un Français sur trois sera âgé de 60 ans ou plus, contre un sur cinq en 2005. (BSIP / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)