Isère : une femme de 93 ans, qui s'était enfuie de son Ehpad, meurt après avoir été renversée par un train

Elle a quitté son établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes à Voiron (Isère) à l'insu du personnel soignant, a rapporté jeudi France Bleu Isère.

La ville de Voiron en Isère. 
La ville de Voiron en Isère.  (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Une femme de 93 ans, qui s'était enfuie de son Ehpad à l'insu du personnel soignant, est morte jeudi 20 décembre après avoir été renversée par un train de marchandises à Voiron, en Isère, a rapporté France Bleu Isère.  

La femme, qui souffrait d'Alzheimer, a été renversée par un train de marchandises vers 21h30 mercredi soir et elle a été conduite à l'hôpital de Grenoble, où elle a succombé à ses blessures. Plus tôt dans la soirée, elle avait quitté son établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, situé à 200 mètres de la gare de Voiron, sans que le personnel soignant ne s'en rende compte.

Le manque de moyens mis en cause

Selon le syndicat FSU, joint par France Bleu Isère, sa mort est imputable au manque de moyens dans les Ehpad. Didier Bourgoin, le secrétaire national FSU chargé du versant territorial de la fonction publique, estime que c'est "directement lié aux pressions qui sont faites sur les établissements qui sont en grande difficulté".

C'est un événement qui est tout à fait regrettable mais qui est révélateur de la situation de ce secteur. Didier Bourgoin, du syndicat FSUà France Bleu Isère

Pour lui, "dans certains cas, des personnes souffrant de pathologies particulières peuvent malheureusement ne pas bénéficier de la qualité de la prise en charge nécessaire."  L'intersyndicale du secteur de l'aide aux personnes âgées demande que soit respecté le quota d'un agent pour un résident dans les Ehpad, ainsi qu'une augmentation de la rémunération du personnel des établissements.