Santé : deux députées proposent de doubler le nombre de soignants pour les personnes âgées dans les Ehpad

Un rapport parlementaire, rendu mercredi 14 mars, fait le constat d'une "profonde crise" dans les maisons de retraite médicalisées.

Des employés d\'Ehpad manifestent à Toulouse, le 30 janvier 2018.
Des employés d'Ehpad manifestent à Toulouse, le 30 janvier 2018. (ALAIN PITTON / NURPHOTO / AFP)

Il propose de doubler le ratio d'aides-soignants et d'infirmiers dans les maisons de retraite médicalisées (Ehpad), en quatre ans. Un rapport parlementaire, rendu mercredi 14 mars, fait le constat d'une "profonde crise" dans les Ehpad. Réalisé par les députées Monique Iborra (LREM) et Caroline Fiat (LFI), il comporte 31 propositions et correspondrait "pratiquement" au ratio d'un salarié (tous personnels confondus) pour un résident réclamé par les syndicats, d'après ses corapporteures.

"Une urgence sanitaire"

A la veille d'une journée de grève prévue dans ces établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes, la mission veut "s'assurer que nos aînés soient pris en charge dignement".

Son objectif représenterait plus de 200 000 recrutements et un coût compris entre 7 et 10 milliards d'euros, ont précisé devant la commission les deux députées. Financièrement, "aujourd'hui ça n'est pas possible", a reconnu Monique Iborra. Caroline Fiat, qui était aide-soignante avant son élection, a pour sa part exprimé "désarroi, colère et tristesse" devant l'argument financier qui leur a été opposé. La "situation catastrophique" des Ehpad est "une urgence sanitaire", a-t-elle protesté.