Près de la moitié des Franciliens déclarent avoir été agressés, volés ou cambriolés, selon une enquête

Selon une enquête de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France, publiée jeudi, ce chiffre est en baisse de quatre points par rapport à la dernière étude datant de 2015.

Près de 51% des Franciliens déclarent se sentir en insécurité, selon une enquête publiée jeudi 12 avril 2018.
Près de 51% des Franciliens déclarent se sentir en insécurité, selon une enquête publiée jeudi 12 avril 2018. (MAXPPP)

Près de 48% des habitants de l'Île-de-France déclarent avoir été agressés, volés ou cambriolés au cours des trois dernières années. Cependant, les résultats de cette enquête* de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Île-de-France, que franceinfo révèle jeudi 12 avril, sont en baisse de quatre points par rapport à la dernière étude datant de 2015.

Parmi les délits ou crimes les plus cités, les cambriolages de logements et les atteintes aux véhicules arrivent en tête avec plus d'un tiers de Franciliens touchés. Les vols commis sur les personnes et sans violence touchent 10,5% des personnes interrogées.

Plus d'un Francilien sur deux se sent en insécurité

Près de 51% des Franciliens déclarent se sentir en insécurité. C'est le niveau le plus bas jamais observé depuis la première enquête datant de 2001. C'est surtout dans les transports en commun, avec 38%, que la crainte d'être agressé ou volé est forte. Par ailleurs, ce sentiment d'insécurité touche davantage les habitants de HLM que les autres, avec notamment une crainte d'être seul dans son quartier le soir.

Enfin, les Franciliens restent inquiets par rapport à la menace terroriste. Parmi les personnes interrogées, 62,6% désignent le risque d'attentat comme étant le problème le plus préoccupant pour la société française.

*Cette enquête a été menée en janvier et février 2017, auprès de 10 500 Franciliens âgés de 15 ans et plus, représentatifs de la population d'Île-de-France, interrogés par téléphone.