VRAI OU FAKE : une association féministe part en guerre contre les sites pornographiques

Publié Mis à jour
6media Vrai ou Fake  SUJET FINAL VOUF PORNO ILLEGAL DAO ok
franceinfo
Article rédigé par
L.-L. Dao, A. Gras, R. Tarsissi, M. Dreujou - franceinfo
France Télévisions

Des militantes de l’association Osez le féminisme font la chasse aux contenus pornographiques violents et dégradants sur Internet. Explications.

Les contenus pornographiques sont accessibles en un clic. En outre, les catégories proposées sont choquantes (adolescentes, fantasme familial…). Ces vidéos ne devraient pas être accessibles, car elles sont illégales. Les militantes d’Osez le féminisme ont écumé les sites pornographiques en quête de contenus illicites. Leur objectif est de les faire supprimer et d’engager la responsabilité du diffuseur. 

Plus de 200 signalements

L’article 24 de la loi de 1181 défend la liberté de la presse et punit les incitations à la haine raciale et sexiste. L’article 227-24 concerne, quant à lui, les messages à caractère violent ou pornographique susceptibles d’être vus par un mineur. Il n’existe pas dans la loi une exception pour les sites pornographiques ou le fantasme. Souvent, dans les descriptions des vidéos, le caractère violent et dégradant est totalement assumé. Les féministes ont effectué plus de 200 signalements sur la plateforme Pharos, site du ministère de l’Intérieur dédié aux contenus illicites sur Internet. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.