PMA : pour ou contre, duel de philosophes entre Raphaël Enthoven et Pierre Le Coz

Sept ans après la mobilisation sociétale du mariage pour tous, quelle sera la mobilisation dimanche 6 octobre contre la PMA ? L'opinion semble moins crispée depuis le début des débats sur la loi bioéthique à l'Assemblée nationale.

France 2

À gauche, Raphaël Enthoven, à droite, Pierre Le Coz. Deux philosophes dont nous avons croisé les positions autour de l'élargissement de l'accès à la PMA. Pour Pierre Le Coz, la médecine a d'abord vocation à soigner un couple infertile. Pour lui, la PMA élargie à des femmes qui n'en sont pas atteintes pose question. "C'est très déstabilisant pour la médecine, qui a toujours eu pour objet de traiter des pathologies. Là, on demande aux médecins de faire toute autre chose. On sort clairement de la vocation de la médecine."

"C'est une question d'égalité entre les femmes"

Raphaël Enthoven n'est pas d'accord. "Si la médecine sert, non seulement à soigner, mais également à améliorer l'existence, en quoi serait-ce un déni de sa vocation." Pour le philosophe, il y a un enjeu d'égalité en terme de droit pour les femmes. "L'enjeu de l'élargissement de la PMA n'est pas le droit à l'enfant. C'est l'égal droit de toutes les femmes de disposer de leurs capacités à enfanter. C'est une question d'égalité entre les femmes", conclut-il.




Le JT
Les autres sujets du JT
L\'hémicycle de l\'Assemblée nationale à Paris, le 20 février 2019. 
L'hémicycle de l'Assemblée nationale à Paris, le 20 février 2019.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)