Restos du cœur : à Grenoble, les jeunes s'investissent

Tout est prêt dans les antennes des Restos du cœur qui ouvre mardi 27 novembre pour le 34e hiver de distribution de repas. L'association fonctionne grâce aux dons des entreprises et des particuliers et avec l'aide indispensable des bénévoles.

France 3

Grenoble (Isère) compte 60 000 étudiants, dont Alioscha Alt et Anselme Jallageas, élèves dans une école d'ingénieurs la semaine et bénévoles aux Restos du cœur le week-end. Leur premier travail est de réceptionner et trier les invendus d'une grande surface. Une trentaine de volontaires sont présents ce jour-là, tous issus de la même école. Tous les samedis matins, ce sont eux qui font tourner cette antenne des Restos du cœur.

1 000 repas en un samedi matin

Parmi les bénéficiaires, des familles, mais aussi beaucoup de jeunes, des migrants, des étudiants et des travailleurs pauvres, comme Jérémy Jeannette qui enchaîne des contrats d'intérim dans le bâtiment. La matinée se termine et il ne reste plus grand-chose dans les étalages. Ce samedi, comme toutes les semaines, les étudiants ont distribué l'équivalent de 1 000 repas.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un local des Restos du cœur, le 3 décembre 2007 à Mondeville (Calvados). 
Un local des Restos du cœur, le 3 décembre 2007 à Mondeville (Calvados).  (MYCHELE DANIAU / AFP)