Au plus près d'une famille qui lutte face à la pauvreté

Un enfant sur 10 vit sous le seuil de pauvreté en France. France 3 a rencontré une famille concernée dans l'Aisne.

France 3

L'Aisne est un des départements qui souffre le plus de la précarité en France. À Omissy, vit la famille Guin avec 1 500 euros par mois et trois enfants, Gaëlle, Thibaut et Justine. Ils ont toujours vécu sous le seuil de pauvreté et les parents se préoccupent beaucoup de la réussite scolaire de leurs enfants. Jean-Marie, le père, souhaite qu'ils aient une meilleure situation que lui. Les études des enfants sont payées grâce à des bourses. Gaëlle est en bac pro cuisine, Thibaut est maçon comme son père et Justine est infirmière au bloc opératoire.

Sortir de la spirale du surendettement

Les enfants n'ont pas le sentiment d'avoir manqué de quoi que ce soit. Thibaut s'est rendu compte de la différence de niveau de vie au collège, quand il a fallu remplir des papiers pour accéder à la cantine. Au supermarché, Monique Guin fait des courses avec un budget serré, c'est impossible de manger bio ou cinq fruits et légumes par jour. Le couple tient les comptes quotidiennement, au centime près, pour ne pas retourner dans la spirale du surendettement. À l'unité territoriale d'action sociale de Saint-Quentin, Véronique Massé, travailleuse sociale, explique : "Souvent, ils [les travailleurs pauvres] sont légèrement au-dessus des plafonds et là on a rien pour eux." 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le RSA pourrait être intégré au sein d\'un dispositif plus global: Le revenu universel d\'activité
Le RSA pourrait être intégré au sein d'un dispositif plus global: Le revenu universel d'activité (JEAN FRANÇOIS FREY / MAXPPP)