Cet article date de plus de neuf ans.

"Parler de boîte à outils, c'est donner l'image du père de famille qui bricole"

Mariette Darrigrand est sémiologue. Elle a observé et écouté François Hollande lors de l'interview qu'il donnait jeudi soir sur France 2. Cette spécialiste de l'étude des signes a analysé pour France Info les mots et les images utilisés par le président de la République avec notamment les métaphores sur les outils répétées plusieurs fois au cours de la soirée.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Radio France)

Rapidement, explique la sémiologue, le chef de l'Etat file la métaphore de l'outil avec lequel on répare la petite maison France. "C'était une très mauvaise idée " estime Mariette Darrigrand. Travailler avec la boîte à outils, c'est l'apanage du père de famille bricoleur.

Le terme de bricolage, un terme du quotidien, renvoie au travail de bric et de broc sans finalité et sans pensée claire.

On entend les communiquants , les métaphores banales et publicitaires, selon Mariette Darrigrand. Cette façon de rabaisser le discours politique est contreproductive. Elle abaisse aussi celui qui parle.

Pour la chercheuse, Hollande fait du Sarkozy. Hollande comme Sarkozy a eu du mal à parler de son travail à l'Elysée, de son nouveau travail. Il a repris des termes très sarkozyens. Il y a eu des moments où il ressemblait à Sarkozy.

Cette façon de poser une question et d'y répondre, ce n'est pas dans son vocabulaire. Ce sont des emprunts à son prédecesseur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.