Paris. Le plan du métro maintenant libre de droits

Les développeurs d'applications vont pouvoir se ruer sur l'aubaine.

Un homme dans le métro parisien, le 26 juin 2012.
Un homme dans le métro parisien, le 26 juin 2012. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

"La RATP et l'open data", titre l'établissement public sur son site. La Régie autonome des transports parisiens, qui s'opposait jusque là à toute reproduction de son plan du métro, vient de changer son fusil d'épaule en mettant à disposition de nombreuses données. "La RATP souhaite ainsi permettre à des tiers, et notamment des développeurs et entrepreneurs, d'exploiter certaines données relatives à son activité de transport afin d'imaginer de nouvelles manières de les utiliser et de les valoriser en créant de nouveaux services mobiles et applicationsde manière toujours plus innovante", écrit la régie.

Même si les horaires ne sont pas diffusés, l'aubaine devrait susciter l'intérêt des développeurs d'applications qui voudraient concurrencer la RATP. Il y a un an déjà, l'application et réseau social CheckMyMetro avait failli être retirée de la plateforme de téléchargement d'Apple. La RATP s'était plainte que l'application disponible sur iPhone depuis 2010 exploite son plan de métro.

Plan et horaires avaient finalement été retirés, obligeant CheckMyMetro à faire preuve d'inventivité en lançant un concours pour dessiner un nouveau plan de métro. La start-up ne semble d'ailleurs pas en avoir trop pâti. Selon Le Parisien, 80 000 usagers se retrouvent sur l'application pour échanger des infos, comme la position des contrôleurs, les retards de trains ou l'endroit où écouter un bon musicien, mais aussi témoigner de leur quotidien sous terre, comme sur n'importe quel réseau social.