Vrai ou fake : la fermeture de Fessenheim, un danger pour le climat ?

La centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) a définitivement fermé fin juin. Certains militants assurent que cette décision va causer davantage de dégâts sur l’environnement, mais qu’en est-il vraiment ?

Franceinfo

Après 43 ans d’activité, la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin) a fermé en juin 2020. Plusieurs personnes craignaient que la fermeture de cette usine entraîne une augmentation des émissions de CO2 allant de 6 à 10 millions par an en supposant que le nucléaire sera remplacé par du charbon et du gaz. Ce serait effectivement le cas si l’énergie nucléaire était ainsi remplacée.

Le mix électrique comme source d’énergie

En France, il existe différentes types d’énergies, l’ensemble s’appelle le mix électrique et ne repose donc pas uniquement sur le gaz et le charbon. Selon RTE (réseau de transports d’électricité), à moyen terme, le développement d’énergies renouvelables et la fermeture des centrales à charbon vont permettre de baisser les émissions de gaz à effet de serre. Elles pourraient même être divisées par 2 d’ici à 2025 selon leurs estimations.

Au final, il n’est pas possible d’affirmer que la fermeture de Fessenheim va entraîner une hausse durable des gaz à effet de serre en France. En revanche, en gardant cette usine ouverte, cela aurait permis de baisser encore plus les émissions de CO2, notamment en Europe.

La centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, le 20 février 2020.
La centrale nucléaire de Fessenheim, dans le Haut-Rhin, le 20 février 2020. (SEBASTIEN BOZON / AFP)