Nucléaire : un tiers du parc français à l'arrêt

La série noire continue pour EDF à l'approche de l'hiver. L'autorité de sûreté nucléaire réclame l'arrêt de cinq nouveaux réacteurs. Un tiers du parc de production électrique est désormais indisponible.

Voir la vidéo
France 2

Quand un réacteur nucléaire est à l'arrêt, on le remarque. La tour de refroidissement n'émet pas de panache de vapeur. Ils seront bientôt cinq en France à l'arrêt sur décision de l'autorité de sûreté nucléaire (ASN). À Gravelines (Nord), Fessenheim (Haut-Rhin), Civaux (Vienne) et Tricastin (Drôme), il faut contrôler une pièce, qui équipe aussi les centrales de Bugey (Ain), Dampierre (Loiret) et Saint-Laurent-des-Eaux (Loir-et-Cher).

Une pièce conçue au Japon en cause

Cette pièce, c'est le fonds primaire de générateur de vapeur. Un lot fabriqué par JCFC au Japon présenterait des anomalies. Si l'on ajoute à cette liste les autres réacteurs nucléaires à l'arrêt pour maintenance, ce serait pas moins de 21 qui seraient improductifs à l'entrée de l'hiver, soit plus d'un tiers du parc nucléaire français.

Le JT
Les autres sujets du JT