Cet article date de plus de trois ans.

Missile nord-coréen : quelle riposte possible ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Missile nord-coréen : quelle riposte possible?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Pour la première fois, ce jeudi 30 novembre, la Corée du Nord a montré des images du missile intercontinental envoyé avant-hier.

Avec 24 heures de retard, la télévision nord-coréenne a fini par diffuser les images du tir de la fusée intercontinentale Hwasong-15. Tir qui s'est déroulé apparemment sans problème. L'engin, porteur d'une "ogive lourde extra-large", dixit la télévision, serait monté jusqu'à 4 500 kilomètres d'altitude. Une réussite qui a mis Kim Jong-un, qualifié de "grande lumière du XXIe siècle", en joie. Les photos du grand leader hilare sont diffusées en boucle à Pyongyang. Le régime s'est même payé le luxe d'offrir à tous les services de renseignement de la planète des images de la fusée en gros plan, du camion à neuf essieux qui la transporte.

Une neuvième batterie de sanctions pourrait être votée

Kim Jong-un surveille les opérations, la main sur l'estomac comme Napoléon. Un exercice de transparence et de communication inédit, mais presque obligatoire. Pour dissuader, il faut montrer ce qu'on a. En l'occurrence, le message est clair. Si vous pensiez pouvoir détruire préventivement un site de lancement fixe, vous en êtes pour vos frais. Notre fusée est mobile. Au Conseil de sécurité de l'ONU, réuni hier soir en urgence, l'ambiance était plutôt lourde, presque apocalyptique, lorsque la représentante américaine a pris la parole. "Si on en arrive à la guerre, ne vous trompez pas. Le régime nord-coréen sera complètement détruit", a déclaré Nikki Haley, ambassadrice des États-Unis à l'ONU. Une nouvelle batterie de sanctions, la neuvième, pourrait être votée prochainement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.