Marché de l'électricité : seuls trois fournisseurs proposent une électricité "vraiment verte", selon Greenpeace

L'ONG a passé au peigne fin les offres de 19 fournisseurs d'électricité en France. Dans ce classement, les fournisseurs historiques se trouvent en bas du classement.

Un champ d\'éoliennes (image d\'illustration).
Un champ d'éoliennes (image d'illustration). (JEAN-LUC FL?MAL / MAXPPP)

Greenpeace publie vendredi 28 septembre un guide de l'électricité verte. L'ONG a passé au peigne fin les offres de 19 fournisseurs, pour savoir lesquels proposaient une électricité "vraiment verte", c'est-à-dire produite par des technologies renouvelables. Seuls trois fournisseurs d'électricité répondent aux critères établis par Greenpeace. Il s'agit d'Énergie d'ici, d'Enercoop et d'Ilek.

Ces trois prestataires proposent d’ores et déjà une électricité à plus de 95% renouvelable et soutiennent les petits producteurs d’électricité renouvelable. Énergie d'ici et Ilek peuvent même se prévaloir d'un approvisionnement à 100% de renouvelables, d'origine solaire, éolienne ou hydraulique. Mais ils sont un peu plus chers que leurs concurrents plus "classiques".

Classement 2018 des fournisseurs d\'électricité verte en France.
Classement 2018 des fournisseurs d'électricité verte en France. (GREENPEACE)

Dans le bas du classement, six fournisseurs sont qualifiés comme étant "très mauvais". Parmi eux figurent notamment les historiques, tels qu'EDF ou Engie qui "polluent la planète en investissant dans des énergies sales et dangereuses" (charbon, gaz de schiste, nucléaire), selon Greenpeace. Les renouvelables ne représentent par exemple que 10% de l'électricité produite par EDF en Europe.

Avec ce classement, Greenpeace France souhaite "mieux guider" les consommateurs dans leur choix de fournisseur d’électricité afin de leur "permettre de réduire leur empreinte écologique".

Tous les fournisseurs d’électricité ne se valent pas. L'offre verte, c'est le vernis.Alix Mazounie
Greenpeace France
à franceinfo

En 2018, 29 fournisseurs se partagent le marché de l'électricité en France. La plupart proposent des lots présentés comme des "offres vertes", souligne l'association. En 10 ans, ces offres se sont multipliées, promettant aux consommateurs de participer à la défense de l'environnement.

"Beaucoup d’entre eux trompent les consommateurs et consommatrices", explique Alix Mazounie. Selon la chargée de campagne Énergie à Greenpeace France, "il faut regarder la politique de l'entreprise. Il y a les fournisseurs vraiment verts qui vont réellement acheter ou produire de l'électricité d'origine renouvelable. À l'inverse, il y a les fournisseurs vraiment pas verts, qui vont acheter des certificats verts. Mais en réalité l'argent du consommateur va permettre de financer, produire, investir dans des énergies fossiles ou nucléaires qui sont extrêmement toxiques pour l'environnement".

Selon la règlementation, un fournisseur d’offres vertes peut se contenter d’acheter de l’électricité produite dans une centrale à charbon ou nucléaire, du moment qu’il achète aussi un certificat vert attestant qu’une quantité équivalente d’électricité renouvelable a bien été injectée sur le réseau d’électricité.