L'ONU alerte sur la menace croissante de l'utilisation d'armes nucléaires

La responsable du désarmement à l'ONU, Izumi Nakamitsu, met en garde contre une "nouvelle course aux armements qualitative".

Izumi Nakamitsu, responsable du désarmement à l\'ONU, lors d\'une réunion du Conseil de sécurité de l\'ONU, le 18 avril 2018.
Izumi Nakamitsu, responsable du désarmement à l'ONU, lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU, le 18 avril 2018. (MOHAMMED ELSHAMY / ANADOLU AGENCY / AFP)

La Corée du Nord fait un pas en arrière sur son programme nucléaire, mais la prudence reste de mise. La responsable du désarmement à l'ONU, Izumi Nakamitsu, a alerté lundi 23 avril, sur la menace croissante de l'utilisation d'armes nucléaires, déplorant la modernisation des programmes nucléaires. "La menace d'utilisation, intentionnelle ou pas, d'armes nucléaires augmente", a-t-elle déclaré, à l'ouverture d'une réunion préparatoire du Traité de non prolifération nucléaire (TNP). Et cette menace "subsistera tant que les armes nucléaires continueront d'exister dans les arsenaux nationaux", a-t-elle ajouté.

"L'environnement géopolitique se détériore"

"Le monde d'aujourd'hui est confronté à des défis similaires au contexte qui a donné naissance au TNP, il y a près de cinquante ans, a jugé Izumi Nakamitsu. L'environnement géopolitique se détériore, a-t-elle affirmé. Les discours sur la nécessité et l'utilité des armes nucléaires sont de plus en plus nombreux. Les programmes de modernisation des Etats dotés d'armes nucléaires conduisent à ce que beaucoup considèrent comme une nouvelle course aux armements qualitative."

La réunion intervient alors que la Corée du Nord, qui s'est retirée du TNP en 2003, a annoncé qu'elle cessait ses essais nucléaires et les lancements de missiles balistiques intercontinentaux. Izumi Nakamitsu a salué cette annonce et espéré que ces développements "contribueront à bâtir la confiance et à préserver un climat propice à un dialogue et à des négociations sincères".