Isère : un départ de feu dans la centrale nucléaire Superphénix, en cours de démantèlement

La chute d'un projecteur de chantier est à l'origine de l'incident dans cette centrale nucléaire à l'arrêt depuis 1996, selon EDF. Aucun rejet radioactif n'a été détecté.

La centrale nucléaire Superphénix de Creys-Malville, le 23 mai 2001.
La centrale nucléaire Superphénix de Creys-Malville, le 23 mai 2001. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Un départ de feu a eu lieu mardi dans la centrale nucléaire Superphénix située à Creys-Malville (Isère), indique mercredi 1er juillet un communiqué de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Le feu a rapidement été maîtrisé. Aucun rejet radioactif n'a été mesuré, d'après le communiqué.

Cette centrale, à l'arrêt depuis 1996, est en cours de démantèlement. "Le 30 juin, un départ de feu a été détecté à 11h10" à l’intérieur du "bâtiment du réacteur de la centrale nucléaire Superphénix". Selon EDF, "un projecteur de chantier serait tombé à proximité d’une gaine de ventilation et d’éléments en vinyle qui auraient alors chauffé".

Le plan d'urgence interne déclenché

Des premières actions d’extinction ont été entreprises par les équipes de l’exploitant, puis par les pompiers qui "ont relevé, à leur arrivée, des points chauds et une fumée opaque. EDF a alors déclenché son plan d’urgence interne (PUI) 'toxique/radiologique'", indique le communiqué. Le départ de feu a été maîtrisé par les pompiers.

L'IRSN assure que "les mesures instantanées effectuées par EDF à la cheminée de l’installation et dans l’environnement du site n’ont montré aucun rejet radioactif dans l’environnement. En complément des mesures réalisées par le réseau de surveillance radiologique d’EDF, l’IRSN a analysé les mesures issues de son propre réseau de surveillance. Il n’a pas été mis en évidence d’anomalie radiologique". Des moyens de mesure mobiles ont par ailleurs été déployés pour effectuer des relevés in situ et des prélèvements aux alentours de la centrale.

Deux opérateurs incommodés par les fumées ont été pris en charge par les services médicaux.