Hinkley Point : EDF lance la construction de deux réacteurs nucléaires

C'est à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, que cette nouvelle centrale nucléaire verra le jour. Un projet déjà très critiqué pour son coût.

France 2

C'est un conseil d'administration mouvementé qui a abouti au feu vert donné par EDF au début des travaux. L'un des administrateurs du groupe, Gérard Magnin, a même donné sa démission quelques heures avant le conseil pour signifier son opposition à un investissement évalué à 22 milliards d'euros. En mars dernier, c'est le directeur financier Thomas Piquemal qui claquait la porte, ne cautionnant pas une telle prise de risque.

L'EPR, pari risqué ?

Construire deux nouveaux EPR peut en effet paraître incertain. Quatre de ces réacteurs nucléaires de nouvelle génération sont actuellement en construction dans le monde (dont un à Flamanville), mais aucun n'est encore en service. Une grande incertitude plane donc sur leur rentabilité exacte, même s'ils sont supposés devenir les réacteurs les plus puissants du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT