Cet article date de plus de neuf ans.

Eva Joly (EELV) veut "dépolluer la République", Frédéric Nihous (CPNT) veut "recycler Eva Joly"

Eva Joly, candidate Europe-Écologie-Les Verts à la présidentielle, a déclaré dans un entretien au journal Le Monde vouloir "dépolluer la République". En réponse, Frédéric Nihous, candidat Chasse-Pêche-Nature-Traditions, suggère de "recycler Eva Joly"
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Eva Joly à Marseille, le 9 septembre 2011. (Sourcecitizenside.com)

Eva Joly, candidate Europe-Écologie-Les Verts à la présidentielle, a déclaré dans un entretien au journal Le Monde vouloir "dépolluer la République". En réponse, Frédéric Nihous, candidat Chasse-Pêche-Nature-Traditions, suggère de "recycler Eva Joly"

"Le premier chantier écologique, c'est de dépolluer la République. Si on veut s'attaquer aux maux de la planète, il faut mettre en place une République exemplaire et redonner le pouvoir aux citoyens. Je veux une République de la parité, de la proportionnelle et du droit de vote pour tous", a déclaré au Monde, daté du 19 octobre, Eva Joly, avant de partir pour Fukushima, au Japon.

Félicitant François Hollande de sa victoire à la primaire, l'ancienne magistrate en a profité pour rappeler : "Mon rôle n'est pas celui des marchandages avec la gauche, mais de porter mes valeurs et mes propositions devant les électeurs". Alors qu'elle refuse le terme de "gauche molle", elle n'hésite pas à parler de "gauche folle" lorsqu'on lui demande ce qu'il se passera si François Hollande ne se prononce pas pour "une sortie du nucléaire".

"Verts rouges, assaisonnés de gauchisme"
Frédéric Nihous, candidat à l'élection présidentielle et président de Chasse-Pêche-Nature-Traditions (CPNT) - Mouvement de la ruralité, n'a pas tardé à réagir. "Pour dépolluer la République et la démocratie, recyclons donc Eva Joly selon les normes établies par l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'energie. Dans le recyclage des verres, le tri par couleurs est préconisé. Dans la catégorie Verts rouges, assaisonnés de gauchisme et d'internationalisme, Eva Joly a toutes ses chances".

Il qualifie Eva Joly de "donneuse de leçons, qui ferait bien de commencer par dépolluer devant chez elle. Par exemple en contribuant à l'effort national de restriction budgétaire, en refusant toutes les subventions publiques dont les associations prétendument écologistes sont abreuvées ! Le gouvernement et les collectivités territoriales, qui cherchent des économies, en trouveront par centaines de millions d'euros dans la subventionnite aiguë dont ils font profiter les écolos-bobos !"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.