Cet article date de plus de dix ans.

Nouvel An endeuillé : les pétards font un mort et quatre blessés graves

La fête, les cotillons et le champagne étaient au rendez-vous hier soir partout dans l'hexagone. Mais la fête a été gâchée en Alsace : un jeune homme a été tué par l'explosion d'un engin explosif près de Strasbourg. Un autre est entre la vie et la mort pour la même raison, dans la région de Colmar. C'est une information de France Bleu Alsace. A Montpellier, un jeune homme de 24 ans est mort suite à un coma éthylique.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Maxppp)

L'accident le plus grave s'est déroulé à Dorlisheim, à une vingtaine de kilomètres de Strasbourg. Un jeune homme, qui s'était rendu dans la rue piétonne du village pour lancer des pétards (une tradition en Alsace), a été victime d'une explosion. "Une bande de copains tirait des feux d'artifice, l'un n'est pas parti, donc un jeune homme a regardé pourquoi il ne partait pas, et c'est là qu'il l'a pris dans la figure ", raconte le maire de Dorlisheim.

Les pétards font un mort et quatre blessés graves

Au cours de la nuit de la Saint-Sylvestre, les pétards auront été à l'origine d'un mort et de quatre blessés graves, a indiqué mardi soir Manuel Valls le ministre de l'Intérieur. "Ce ne sont pas des jouets, ce sont de vraies petites bombes ", explique un chirurgien des mains sur France Info.

Outre le décès survenu à Dorlisheim, un autre jeune homme était mardi matin entre la vie et la mort à Colmar. Lui aussi a reçu un de ces engins en plein visage, alors qu'il fêtait le Nouvel an avec des amis à Tannenkirch.

Par ailleurs, un homme de 28 ans s'est grièvement blessé à la main à Lille, lui aussi en
manipulant un engin explosif. Lundi en fin d'après-midi la préfecture du Pas-de-Calais indiquait qu'il était "hors de danger " mais que "le pronostic fonctionnel de sa main était réservé ".

En Charente également, à Saint-Même-les-Carrières, un homme de 43 ans a été grièvement blessé au visage par des fusées. Transporté au CHU de Poitiers dans un état grave, il souffre de blessures importantes dans le haut du visage, notamment au niveau des yeux.

Enfin, à Gigean, petite commune proche de Montpellier, c'est sans doute l'alcool qui est la cause du décès d'un homme de 24 ans. Plongé dans un coma éthylique, il n'a pas pu être ranimé par les pompiers.

Soirée calme dans le reste du pays

En-dehors de ces accidents, et de quelques heurts entre jeunes et policiers dans un quartier de Strasbourg, aucun débordement n'a été signalé au niveau national. Le ministère de
l'Intérieur avait déployé 65.000 personnes sur l'ensemble du territoire,
polciers, gendarmes mais aussi secouristes et pompiers.

Les Champs-Elysées ont fait le plein lundi soir pour fêter dignement et sans problèmes notables cette nuit de la Saint-Sylvestre. Les 12 coups de minuit ont sonné dans la joie et la bonne humeur, avec quelque 340.000 personnes réunies sur la plus belle avenue du monde.

Le nombre de fêtards est stable dans la capitale où comme chaque année de nombreux étrangers sont venus fêter l'année 2013. Pour veiller au bon déroulement de la soirée, 9.000 policiers et gendarmes avaient été déployés en Ile-de-France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.