Cet article date de plus de neuf ans.

Nantes : 3.000 à 6.000 manifestants contre le mariage homo

Les opposants au mariage pour tous n'avaient plus manifesté depuis juillet. Ils se sont retrouvés samedi à Nantes, la ville du Premier ministre Jean-marc Ayrault. Pour dénoncer, encore et toujours, un gouvernement "familiphobe".
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (SIPA)

La loi a beau avoir été promulguée, et des centaines de mariages homosexuels prononcés, les slogans n'ont pas changé. Ou presque : "Familles en colère" , pouvait-on lire sur la banderole de tête. 3.000 personnes selon la police, 6.000 selon les organisateurs, ont manifesté ce samedi après-midi dans les rues de Nantes. Premier rassemblement depuis l'été dernier, dans la ville du Premier ministre, il faut le souligner.

Il a beaucoup été question de "Hollande démission" , de "Non à la dictature socialiste" , de "Taubira casse-toi !" ou encore de "Ayrault, si tu savais, ta réforme où on se la met !" . Mais du mariage homo, assez peu. Sauf ce "PMA, GPA, on n'en veut pas !" .

 La nouvelle présidente du mouvement, qui a succédé à Frigide Barjot, Ludovine de la Rochère, a plaidé : le gouvernement est "familiphobe""Il faut reconnaître le rôle unique, irremplaçable, de la mère et du père" . Le porte-parole, lui, Albéric Dumont, a donné rendez-vous au manifestants "à Paris" .  Une opération escargot y est prévue le 8 décembre, avant une manifestation, le 15, à Versailles.

 

 

Une contre-manif, de personnes favorables à la loi Taubira, a rassemblé 80 personnes. Les parcours des deux cortèges se sont soigneusement évités.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.