Montargis. La visite du père Noël à l'école reprogrammée après une polémique

La maternelle du Grand-Clos invoque des problèmes financiers, certains parents d'élèves dénoncent la pression de familles musulmanes.

D\'après le compte-rendu du conseil d\'école, la décision, prise le 26 octobre, est motivée par des raisons financières et pédagogiques.
D'après le compte-rendu du conseil d'école, la décision, prise le 26 octobre, est motivée par des raisons financières et pédagogiques. (KOBAL / AFP)

SOCIETE – Le père Noël viendra finalement rendre visite aux élèves de l'école maternelle du Grand-Clos, à Montargis (Loiret). L'annulation de cette animation destinée aux enfants avait provoqué une polémique, relayée mercredi 5 décembre par plusieurs médias, dont le quotidien régional La République du Centre et Le Parisien. Francetv info récapitule.

Acte 1 : l'école annule la venue du père Noël pour raisons financières et pédagogiques

Lors d'une réunion le 26 octobre dernier, le conseil de l'école maternelle décide d'annuler la traditionnelle visite du père Noël. Sur le compte-rendu de la séance, il est indiqué que ce choix est motivé par des raisons financières et pédagogiques. Une version reprise par l'inspection académique, citée par La République du Centre.

Acte 2 : des parents d'élèves parlent d'une décision motivée par des raisons religieuses

La directrice choisit d'avertir les parents d'élèves de cette décision à travers un mot publié dans le cahier de liaison des enfants. Elle y indique que Noël sera différent cette année "pour respecter les croyances de tous". 

La formule fait tiquer des parents d'élèves, qui désirent en savoir plus. "Je suis allée voir la directrice pour comprendre cette annulation, et elle m’a expliqué qu’elle ne voulait pas se faire taper sur les doigts par certaines familles de musulmans", raconte une mère au Parisien. Du côté de la mairie, l'adjoint à l'enfance et à l'enseignement, Jean-Paul Fonteneau, assure que la directrice lui a fourni la même explication. Sur RTL, il ajoute que "chaque année, des familles menacent de boycotter l'école le jour de la visite du père Noël".

La directrice assure aujourd'hui qu'elle voulait parler de la croyance dans l'existence du père Noël.

Acte 3 : père Noël, le retour

La polémique, relayée dans les médias nationaux, prend de l'ampleur. Selon La République du Centre, des coups de fil venus de toute la France affluent à la maternelle. "On vit un enfer, témoigne la directrice. Un mal incroyable est fait à l'école et aux enfants."

Le maire de la commune, Jean-Pierre Door (UMP), décide alors de s'emparer du dossier. Cité par Le Parisien, il assure que le père Noël sera bien là cet hiver. Pour lui, il n'est "pas question de céder aux pressions. Tous les enfants auront le droit à leur Noël." Le quotidien rappelle à ce propos que "le bonhomme rouge à la barbe blanche est une tradition païenne".