Manifestation des pompiers à Paris : des parents en colère après l'utilisation de gaz lacrymogène près d'une école

L'utilisation par les CRS de gaz lacrymogène contre des pompiers manifestants à proximité d'une école maternelle et primaire, ce mardi, a provoqué l'ire des parents d'élèves.

Les CRS ont utilisé des gaz lacrymogènes près de l\'école maternelle et primaire Marsoulan, dans le 12e arrondissement de Paris.
Les CRS ont utilisé des gaz lacrymogènes près de l'école maternelle et primaire Marsoulan, dans le 12e arrondissement de Paris. (THOMAS SAMSON / AFP)

Des parents parisiens affichent leur colère après l'utilisation de gaz lacrymogène à proximité de l'école maternelle et primaire Marsoulan dans le 12e arrondissement ce mardi.

Il était environ 16h30 quand un groupe de pompiers en colère, suivis par des CRS, se sont retrouvés dans le square juste en face de l'école Marsoulan. Des parents et leurs jeunes enfants ont été témoins des tirs de gaz lacrymogène. Les parents ne comprennent pas pourquoi les policiers ont tiré si près d'une école à l'heure de la sortie des classes.

Comment ont-ils pu décider de tirer sans s'assurer d'abord de la sécurité des enfants ?Olivier Ritz, père de famillesur Twitter

"Les CRS ont tiré vers la maternelle alors que des enfants s’y trouvaient encore, sous les yeux de ceux qui venaient de sortir", témoigne sur Twitter Olivier Ritz, un père de famille également représentant FCPE des parents. "Comment les policiers qui ont vu les écoles à l'heure de la sortie ont-ils pu décider de tirer sans s'assurer d'abord de la sécurité des enfants ?" Il précise que les enfants qui étaient encore dans l'établissement "étaient tous dans la cantine, côté rue et non côté square. Les lacrymogènes ne sont pas rentrés".

Avec d'autres parents, il pense demander des explications à la préfecture de police et à la mairie de Paris.