Cet article date de plus de cinq ans.

Michel Dutruge, maire de Dammartin-en-Goële : "Les gens ont besoin de parler"

Un mois après les attentats, Michel Dutruge, maire de Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne), où s'étaient retranchés les frères Kouachi, explique que "a ville et surtout les habitants essaient de retrouver le calme" d'avant cet événement". De nombreuses personnes "restent traumatisés et il faut les aider, explique-t-il.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Michel Dutruge, le maire de Dammartin-en-Goële © Radio France)

Dammartin-en-Goële, où s'étaient retranchés les frères Kouachi le 09 janvier, essaie de redevenir la petite ville de campagne, pas très loin de Paris, où il fait bon vivre. "Quand il nous arrive un évènement aussi exceptionnel, on ne peut pas le gommer d’un simple trait. Aujourd’hui, la ville et surtout les habitants essaient de retrouver le calme que l’on avait avant cet évènement, " explique Michel Dutruge, le maire de Dammartin-en-Goële.

 

Un mois après de nombreuses personnes "restent traumatisés et il faut les aider. D’autres qui tournent très vite la page. Il faut vraiment soutenir Michel Catalano, parce qu’il a passé un temps très long avec les terroristes. Il y en a d’autres, que l’on a retrouvés en premier dans la cellule psychologique mise en place, qu’il faut impérativement soutenir. "

 

La cellule psychologique a été fermée, mais il n’est pas impossible qu’elle rouvre, si le besoin s'en fait sentir, confie Michel Dutruge. "Les gens ont besoin de parler, c’est la meilleure façon d’évacuer un traumatisme. "

Michel Dutruge, maire de Dammartin-en-Goële, fait tout pour soutenir ses habitants
--'--
--'--

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.