Mesures antitabac : il y a plus radical que le paquet de cigarettes neutre

Alors que l'industrie du tabac se plaint du projet de loi porté par Marisol Touraine, francetv info expose les méthodes les plus strictes employées par des pays farouchement engagés contre le tabagisme.

La ministre de la Santé doit dévoiler un projet de loi antitabac le 17 juin 2014, mais la France n\'est pas pour autant le pays le plus dur en matière de lutte contre le tabagisme.
La ministre de la Santé doit dévoiler un projet de loi antitabac le 17 juin 2014, mais la France n'est pas pour autant le pays le plus dur en matière de lutte contre le tabagisme. (DON BAYLEY / E+ / GETTY IMAGES)

C'est un durcissement de la législation antitabac que prévoit d'imposer Marisol Touraine, selon Le Figaro du jeudi 29 mai. Le projet de loi que la ministre de la Santé compte présenter, le 17 juin, comporte notamment la généralisation du paquet de cigarettes neutre, c'est-à-dire de couleur unie, sans logo, et la possibilité pour les victimes du tabagisme de mener des actions de groupe. Des mesures qui inquiètent les professionnels du secteur. Cependant, ils échappent à des politiques bien plus radicales, que certains pays ont prises. Tour d'horizon

L'interdiction pure et simple du tabac

En Australie, le tabac est devenu l'ennemi public numéro 1. Depuis décembre 2012, le pays est devenu le premier au monde à avoir généralisé le paquet de cigarettes neutre. Une mesure cependant qui ne rencontre pas un franc succès. Pas de quoi décourager l'Etat de Tasmanie, qui a décidé de passer à la vitesse supérieure en 2018, comme l'explique Le Monde. Cette année-là, le tabac y sera interdit à la vente au moins de 18 ans. L'année suivante, en 2019, l'interdiction sera appliquée au moins de 19 ans, puis au moins de 20 ans en 2020, et ainsi de suite... L'objectif est d'interdire définitivement le tabac à toute personne née après 2000, et de réduire le nombre de fumeur à moins de 10% d'ici 2020.

La multiplication des lieux où fumer est interdit 

L'Irlande compte également devenir un pays "sans tabac" en 2025, comme l'explique la BBC (en anglais). La République irlandaise, pays pionnier en matière d'interdiction dans les lieux public, veut ainsi "dénormaliser le tabac", notamment auprès des jeunes, comme le détaille le rapport ministériel L'Irlande sans tabac (en anglais). Et le meilleur moyen d'y parvenir est de bannir la cigarette de tous les lieux fréquentés par les mineurs : les écoles et leurs environs, les terrains de sport, les campus universitaires, les parcs ou encore les plages. Les distributeurs de cigarettes, traditionnellement installés dans la rue, pourraient également rapidement disparaître.

Au Québec, on a décidé de multiplier les lieux où fumer est interdit. La loi québécoise sur le tabac ne limite pas le bannissement aux lieux publics, mais comprend également les "aires communes des immeubles d'habitation comportant six logements ou plus". La province canadienne veut même aller plus loin puisque, selon un sondage relayé par le Journal du Québec, 80 % des Québécois estiment qu’il est urgent d'interdire de fumer dans une voiture en présence d'enfants. Une mesure déjà en vigueur dans le reste du pays.

Un prix de vente exorbitant

Là encore, l'Australie fait office d'exemple pour les adversaires du tabac. Canberra a décidé de frapper fort en 2013,  en augmentant le prix du tabac de 50% sur quatre ans, à raison de 12,5% par an, comme l'explique le Daily Mail (en anglais). Du coup, le prix du paquet de cigarettes y est aujourd'hui à 10 euros pour les marques les moins chères, les plus onéreuses pouvant atteindre 20 euros.

Mais le pays le plus dur avec le porte-monnaie des fumeurs reste la Norvège, où, avec 11,1 euros le paquet en moyenne, la cigarette revient le plus cher.

L'interdiction des cigarettes aromatisées

Certains pays ont décidé de confronter les fumeurs au vrai goût du tabac. En 2012, le Brésil a ainsi interdit les agents de texture et de saveurs dans les cigarettes, comme l'explique le Global Post (en anglais). Sont donc bannis des produits comme le menthol, la théobromine, la gamma-valérolactone et l’ammoniac, qui adoucissent le goût des cigarettes et augmentent leur action dans le corps. L'objectif est d'empêcher les nouveaux fumeurs de commencer à fumer avec des produits plus doux, mais tout aussi nocifs et addictifs.

Les paquets vendus sur catalogue

Dans un pays où les enfants commencent à fumer à 10 ans, les autorités russes ont à leur tour décidé de s'attaquer à l'addiction de leur population, notamment chez les jeunes. Une loi anti-tabac drastique va entrer en vigueur dimanche 1er juin. Ici, pas de paquet neutre, mais une interdiction totale de la publicité pour le tabac, et des paquets de cigarettes absents des étals. Pour en obtenir un chez un buraliste, il faudra choisir sa marque sur un catalogue sans image et sans logo.

La cigarette électronique proscrite

De nombreux pays ont vu d'un mauvais œil l'arrivée des cigarettes électroniques dans les poches des fumeurs. Face à l'incertitude autour de leur nocivité, le Canada, l'Australie ou encore la Belgique ont interdit la vente d'e-cigarettes contenant de la nicotine. Contrairement à la France, l'Italie a décidé de traiter la cigarette électronique comme sa cousine analogique, en lui appliquant le même taux d'imposition de 58,5%.

D'autres pays sont encore plus stricts, puisque l'Arabie Saoudite, le Brésil ou encore l'Argentine, comme en témoigne le blog de L'Express Chica de Paris, proscrivent carrément sa commercialisation, sa promotion et son utilisation. La région la plus sévère avec l'e-cigarette reste Hong Kong où, selon Le Figaro, la simple possession de ce bâtonnet fumant peut vous coûter jusqu'à 10 000 euros d'amende.