Cet article date de plus de dix ans.

La suppression d'allocations pour absentéisme à l'école fait un flop

La Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) n'a comptabilisé que 472 foyers concernés entre janvier 2011 et mars 2012, alors que le gouvernement Fillon en prévoyait beaucoup plus. Explications.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Bilan mitigé pour la mesure préconisant la suppression des allocations familiales pour les parents d'enfants absentéistes, rapporte "Le Parisien" le 22 mai 2012.  (BORDAS / SIPA)

Supprimer les allocations familiales des parents d'enfants absentéistes : la mesure, adoptée en janvier 2011, par le gouvernement Fillon avait fait grand bruit. Un an plus tard, la Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf) dresse un bilan pour le moins mitigé de ce dispositif dans Le Parisien du mardi 22 mai. 

Ainsi, entre janvier 2011 et mars 2012, seuls 472 foyers "ont vu une part de versement" de leurs allocations suspendues. Pour mars 2012, la Cnaf ne comptabilise que 312 enfants concernés pour 11 millions d'élèves. On est loin de ce que prévoyait le gouvernement Fillon, qui souhaitait viser les familles de 7% de collégiens ou lycéens qui manquent régulièrement les cours. 

Ce premier constat en forme d'échec pourrait relancer le débat autour de la loi, et la menacer. Lors de sa promulgation, le Parti socialiste s'était en effet opposé à cette mesure, promettant de la supprimer en cas de victoire en 2012. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.