PMA : un premier pas vers la légalisation

Le Comité national d'éthique a donné ce mardi 27 juin un avis positif à la possibilité pour les couples de femmes et les femmes célibataires d'avoir recours à la PMA en France.

France 3

Dans les bras de Delphine Bonamy, sa petite fille âgée de 10 mois. Une enfant qu'elle et sa femme ont dû concevoir au Danemark faute d'en avoir le droit en France. Le parcours a été long, coûteux, et très éprouvant.

Ces femmes, obligées de partir à l'étranger pour devenir mères, ont le sentiment d'être dans l'illégalité. Qu'elles soient homosexuelles ou célibataires, toutes attendaient depuis 2013 cet avis du Comité national d'éthique sur la procréation médicalement assistée.

"Une position tardive"

"Je dirais qu'on est dans un mouvement sociétal qui existe, dont on doit tenir compte. La France prend une position assez tardive", explique Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d'éthique.

L'avis du Comité est vécu comme une provocation par les opposants au mariage pour tous. L'ancien rapporteur des lois sur la bioéthique, Jean Leonetti, émet aussi des réserves. Pas question, pour le Comité national d'éthique, en revanche, d'autoriser la gestation pour autrui.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants pro-PMA lors de la Gay Pride, le 29 juin 2013, à Paris.
Des manifestants pro-PMA lors de la Gay Pride, le 29 juin 2013, à Paris. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)