Lille. Deux femmes mariées "symboliquement" par des élus locaux

Les deux femmes, elles-mêmes conseillères régionales Europe Ecologie-Les Verts, ont été mariées devant une foule de 200 à 300 personnes.

Des élus locaux du Nord se sont rassemblés place de la République samedi 10 novembre à Lille pour célébrer le mariage, symbolique, de deux femmes. 
Des élus locaux du Nord se sont rassemblés place de la République samedi 10 novembre à Lille pour célébrer le mariage, symbolique, de deux femmes.  (MAXPPP)

MARIAGE ET HOMOPARENTALITE - En plein débat sur le projet de loi ouvrant le mariage aux personnes de même sexe, deux femmes ont été unies "symboliquement". Des élus locaux du Nord se sont rassemblés dans l'après-midi du samedi 10 novembre à Lille pour célébrer ce mariage symbolique de deux femmes, elles-mêmes conseillères régionales Europe Ecologie-Les Verts, devant une foule de 200 à 300 personnes.

Sous les applaudissements du public de la place de la République, dans le centre-ville, et au son de la marche nuptiale, Sandrine Rousseau et Madjouline Sbai, vice-présidentes du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais, ont été unies "symboliquement" par la présidente du groupe EELV au conseil municipal de Lille Lise Daleux. "On porte haut et fort les valeurs de l'égalité et l'accès au droit pour tous", a expliqué Lise Daleux, soulignant que sa présence et celle de nombreux élus montrait qu'en tant qu'officiers d'état civil, célébrer un mariage homosexuel ne leur posait "aucun problème".

Célébration annulée à Hantay

"Il y a des moments où l'égalité marche un peu plus vite que d'autres", a noté de son côté le député PS Bernard Roman. "Une fois que ce sera dans la loi il sera du devoir de tous les officiers d'état civil de la respecter totalement", a ajouté l'élu, qui a souligné une nouvelle fois son engagement en faveur de la procréation médicale assistée. La sénatrice Marie-Christine Blandin, ainsi que des représentants du conseil régional, du conseil général et de Martine Aubry, maire de Lille, assistaient également à la manifestation.

Celle-ci se déroulait le jour-même où aurait dû être célébré à Hantay (Nord) le mariage de deux femmes. La maire PS de la ville, Désirée Duhem, voulait "faire avancer les choses", elle va finalement attendre. Elle qui souhaitait célébrer samedi 10 novembre le mariage de deux femmes de 22 et 29 ans, a décidé mercredi d'annuler "cet acte civil non autorisé par la loi"  après avoir reçu de nombreuses réactions "violentes" et "menaçantes". L'élue a indiqué ne pas vouloir "prendre le risque d'assombrir cette journée (...) qui se voulait heureuse, sereine".