La PMA pour toutes, le projet de loi adopté

Publié
Durée de la vidéo : 6 min.
La PMA pour toutes, le projet de loi adopté
franceinfo
Article rédigé par
A. Jacquet, G. Baslé, M. Kassou - franceinfo
France Télévisions

L’Assemblée nationale a adopté mardi 29 juin un projet de loi étendant la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes.

326 voix pour, 115 contre. La PMA aux couples de femmes et aux femmes célibataires, promesse de campagne du président de la République Emmanuel Macron, a été définitivement adoptée par l’Assemblée nationale mardi 29 juin. Le gouvernement table sur des premiers parcours de PMA dès la fin de l’été. Coralie Dubost, député LREM, co-rapporteure du projet de loi bioéthique à l’Assemblée nationale, s’est réjouie de l’adoption de ce texte. La députée a salué “un combat collectif” et un “texte d’une grande modernité et humaniste”.

Une absence de reconnaissance à l’origine de souffrances

Stéphane Pellissier a été élevé par deux femmes dans les années 1970. “Je ne crois pas qu’à un moment il y a eu une prise de conscience qui fait que je me sois senti différent”, témoigne-t-il. "Souvent, quand j’en parle, je dis ‘mes parents." Désormais l’informaticien de 53 ans a fondé sa propre famille, une femme et deux filles. Selon lui, c'est la meilleure des réponses face aux clichés. “J’ai vécu comme ça, j’ai été élevé comme ça, et je n’en suis pas malheureux. J’ai vécu une vie normale. Quand j’entends que les enfants élevés par des homosexuels deviendront homosexuels, je réponds ‘mais non’ !” Lison Merville a été élevée par deux mères, conçue par PMA en Belgique au début des années 1990, une mère biologique et une autre qui n’a pas le droit d’être sur le livret de famille. Une absence de reconnaissance et des débats incessants à l’origine de souffrances pour cette doctorante de 27 ans. “J’ai besoin que ce soit officiel, non modifiable et non questionnable par qui que ce soit”, explique-t-elle. La nouvelle loi bioéthique devrait simplifier ce genre de situation. Les enfants nés par PMA et élevés par deux femmes pourront désormais être reconnus par les deux parents dès la naissance.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.