Cet article date de plus de neuf ans.

Une exposition contre l'homophobie à nouveau vandalisée à Paris

Trois personnes ont été interpellées en flagrant délit. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les photos du photographe Olivier Ciappa ont été à nouveau vandalisées dimanche 23 juin à Paris. (OLIVIER CIAPPA)

Cette fois-ci, les casseurs ont été pris en flagrant délit. Déjà vandalisée dans la nuit vendredi à samedi, l'exposition contre l'homophobie "Les couples imaginaires" , organisée à Paris à la suite du débat sur le mariage pour tous, a été une nouvelle fois dégradée dimanche 23 juin. 

"Il y a eu une seconde série d'actes de vandalisme (...) d'autres photos ont été lacérées, recouvertes de tags", a déclaré dimanche à l'AFP Olivier Ciappa, auteur des images exposées sur les grilles du square en face de la mairie du IIIème arrondissement. Une source policière a indiqué que trois personnes avaient été interpellées en flagrant délit "en train de détacher une affiche", grâce à des caméras de surveillance. Mais elles nient appartenir à un quelconque mouvement homophobe. Selon Le Parisien, il s'agit de deux avocats et d'un comédien, qui affirment avoir voulu "plaisanter".

Le photographe précise qu'il n'y avait quasiment plus de tirage indemne, sur une trentaine au total, après les dégradations commises la nuit précédente. L'exposition met notamment en scène des personnalités de tous horizons formant des couples homosexuels ou familles homoparentales fictifs. Son vernissage, prévu mercredi, n'est pas remis en cause, a indiqué le photographe, précisant qu'il pourrait se transformer en manifestation de soutien.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Mariage et homoparentalité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.