Irène Théry, sociologue : le sondage sur le mariage pour tous montre "un écart entre la classe politique et les Français"

La sociologue Irène Théry, invitée mercredi de franceinfo, estime que le sondage qui montre que 62 % des Français sont contre l'abrogation de la loi Taubira sur le Mariage pour tous prouve, prouve qu'il existe "un écart entre la classe politique et les Français" sur ces questions.

Irène Théry, sociologue et directrice d\'études à l\'Ecole des hautes études en sciences sociales
Irène Théry, sociologue et directrice d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales (MARLENE AWAAD / MAXPPP)

Selon un sondage IFOP pour franceinfo et Le Monde réalisé pour l'association des Familles Homoparentales (ADFH), 63 % des personnes interrogées pensent que les familles homoparentales sont des familles comme les autres et 62 % sont contre l'abrogation de la loi Taubira sur le Mariage pour tous. Pour Irène Théry, sociologue et directrice d'études à l'Ecole des hautes études en sciences sociales, invitée mercredi de franceinfo, ce sondage prouve qu'il existe "un écart entre la classe politique et les Français" sur ces questions.

Comment analysez-vous ce sondage ?

Irène Théry: C'est très intéressant de regarder dans le détail. C'est aussi bien dans les communes rurales et les communes urbaines (…) C'est vraiment un pays qui accompagne la façon dont les familles parentales se sont installées dans le paysage familial français. 7 Français sur 10 connaissent une personne homosexuelle. Parmi eux, 20 % connaissent des homosexuels qui ont des enfants. Quand on connait les réalités, des fantasmes et des peurs disparaissent.


Les Français semblent ne plus s'opposer à la PMA (Procréation médicalement assistée ) ?

La PMA pour les couples de femmes, ça a été au cœur de l'opposition à la loi pour le mariage pour tous et portée évidemment par toute la droite. Aujourd'hui, on a 53 % des électeurs de Les Républicains, sans parler des électeurs de gauche, qui sont pour que la PMA soit ouverte aux couples de femmes. Il y a un écart entre la classe politique et les Français. Cet écart, c'est l'effet d'une sorte de 'traumatisme Manif pour tous'. La classe politique reste tétanisée parce ce qui s'est passé en 2012 et 2013 alors que nous, sociologues, nous savions que le pays réel n'était pas représenté par ces opposants dans la rue qui étaient violents contre la PMA.


L'adhésion pour la GPA (gestation pour autrui ) vous étonne-t-elle ?

C'est un résultat du sondage qu'il faut méditer. C'est là où l'écart est le plus grand avec la classe politique. Ça va être une découverte pour beaucoup. La majorité des Français est pour une GPA en France pour les couples hétérosexuels.(…) C'est massivement que les Français (7 sur 10) veulent que les enfants nés de GPA à l'étranger aient un livret de famille. Les Français sont d'accord avec le Cour européenne des droits de l'Homme qui nous a condamnés.

Irène Théry : "53 % des électeurs de Les Républicains, sans parler des électeurs de gauche, qui sont pour que la PMA soit ouverte aux couples de femmes"
--'--
--'--