Homoparentalité : des discriminations à l'adoption ?

La responsable du service d'adoption de Seine-Maritime a reconnu que les bébés en bonne santé étaient réservés en priorité aux couples hétérosexuels. Des soupçons de discriminations qui suscitent un tollé jusque dans le gouvernement.

France 3

Cette femme, qui souhaite garder l'anonymat, est en couple depuis dix ans avec sa compagne. En 2016, candidate à l'adoption, elle rencontre la responsable des services sociaux de Seine-Maritime et comprend que son parcours va être très difficile. La Seine-Maritime aurait-elle des pratiques discriminatoires envers les couples homosexuels voulant adopter ? Selon Pascale Lemare, la directrice à l'adoption du département, interrogée par France Bleu, les homosexuels sont "atypiques".

Moins de dix couples homosexuels sont parvenus à adopter depuis 2013

Plusieurs associations de défense des homosexuels annoncent mardi 19 juin au soir porter plainte. La garde des Sceaux, elle, condamne ces propos. Le président de la Seine-Maritime réfute de telles pratiques dans son département et a demandé un audit externe. Les couples homosexuels ont obtenu le droit d'adopter en 2013. Pourtant, moins de dix d'entre eux y sont parvenus.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un couple d\'hommes avec un bébé à Paris, en octobre 2017. 
Un couple d'hommes avec un bébé à Paris, en octobre 2017.  (MAXPPP)