Cet article date de plus de neuf ans.

Mariage pour tous : la révélation Taubira

VIDEOS | Après un début d'exercice en demi-teinte à la Chancellerie, Christiane Taubira a gagné ses galons pendant les dix jours de débat sur le projet de loi à l'Assemblée nationale. En ce jour de vote solennel de la loi à l'Assemblée, retour sur les envolées lyriques, les fous rires et autres prises de bec de la ministre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
  (Maxppp)

Certains noms de ministres restent attachés à des lois
symboliques. C'est notamment le cas de Simone Veil sur l'IVG ou de Robert
Badinter sur la suppression de la peine de mort. Si le texte est voté, Christiane
Taubira laissera-t-elle son nom à la loi sur le mariage pour tous ?

Une chose
est sûre, la garde des Sceaux a pris une autre dimension entre le début et la fin des débats à l'Assemblée. D'après un sondage BVA pour I-Télé publié vendredi
dernier, 36% des Français déclarent que l'image qu'ils avaient de la ministre a
changé. Parmi eux, 65% en ont une image plus positive et 35% en ont une image
plus négative. Sélection des moments clés de Christiane Taubira à l'Assemblée
nationale.

La leçon d'histoire

C'est le mardi 29 janvier que Christiane Taubira a pris la
parole pour la première fois sur ce texte devant l'hémicycle. Dans une tirade de
quarante minutes, la ministre de la Justice est revenue sur l'institution du
mariage, ses codes et son évolution. 

Un discours prononcé sans l'aide de notes. Une caractéristique
qui a fait "le style" de Christiane Taubira tout au long des dix
jours de débat devant l'Assemblée nationale.

De la poésie dans les discours

Pour autant, Christiane Taubira ne donne
pas uniquement dans l'improvisation. En plein milieu du débat, l'ex-député de
Guyane prend quelques minutes pour réciter à Hervé Mariton quelques vers du
poète Léon Gontran-Damas. 

La ministre avait déjà cité Léon Gontran-Damas dans son
discours inaugural: "L'acte que nous avons à accomplir est beau comme une
rose dont la tour Eiffel assiégée à l'aube voit s'épanouir enfin les
pétales.

Le fou rire

La fatigue après des dizaines d'heures de débat avec
l'opposition ? Mardi dernier, Christiane Taubira est prise d'un fou rire alors
qu'elle répond à une question du député UMP Philippe Gosselin. Incapable de
poursuivre, elle se rassied. 

Les nerfs lâchent encore le lendemain quand le député UMP
Marc Le Fur s'inquiète de la disparition du statut de "belle-mère ".

Les passes d'armes avec l'opposition

Les échanges entre la garde des Sceaux et l'opposition n'ont
pas toujours été aussi souriants pendant les dix jours de discussion sur le
mariage pour tous. Dans la nuit de lundi à mardi derniers, un vif échange a
opposé Christiane Taubira et Christian Jacob, le chef de file des députés UMP.

L'objet de la dispute : l'utilisation des expressions "triangle rose"
et "triangle noir" (imposés par les nazis aux homosexuels et aux
marginaux). "Vous êtes indigne des responsabilités que vous exercez ",
lance Christian Jacob à la ministre. 

Christiane Taubira est d'ailleurs souvent accusée par
l'opposition d'enflammer les débats par ses déclarations. "Il y a un côté
assez agressif de la garde des Sceaux dans ce débat. N'est pas Simone Weil qui
veut
", lance le député UMP Eric Woerth dans Le Parisien.

Les déclarations d'amour

Dans les rangs de la majorité, on ne se prive
pas de dire des mots bleus à la garde des Sceaux. A l'aube samedi matin, au
moment de voter le dernier article du projet de loi, plusieurs élus socialistes
se sont lancés dans de véritables déclarations. C'est notamment le cas du
député de l'Essonne Jérôme Guedj :

"Nous y avons vu enfin un gouvernement autour de sa
ministre, Christiane Taubira, à qui je veux dire très simplement : nous
vous aimons, madame Taubira. Nous aimons la générosité, le talent,
l'impétuosité que vous avez mis à défendre ce texte. Vous incarnez si
naturellement, si évidemment, cette République émancipatrice, cette République
généreuse, celle que nous aimons tous."

Et il n'y pas qu'à gauche de l'Assemblée nationale que Christiane Taubira est devenue une star. Les déclarations se mulitplient également sur Internet, à l'image de ce Tumblr à la gloire de la ministre de la Justice ou cette récolte de fonds pour lui offrir un bouquet (plus de 11.000 promesses de dons)

Le consensus autour de l'anniversaire

L'unique moment où Christiane Taubira a fait l'unanimité pendant
ces dix jours de débats, c'était le samedi 2 février dernier, juste après
minuit. La ministre fêtait ses 61 ans et elle a reçu les ovations de tous les bords politiques représentés. 

"Je ne suis pas d'accord avec la politique qu'elle
conduit, mais j'ai du respect pour elle. Elle bosse et peut avoir un esprit
national quand elle remercie tous les députés pour le travail fourni dans le
débat
", a confié un député UMP, Gérald Darmanain, à l'Express.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.