Mariage pour tous : 12 opposants interpellés à Paris, 44 à Lyon

Après le vote définitif de la loi, de nouveaux incidents ont opposé des fauteurs de trouble et la police. 

Des opposants au mariage pour tous, lors de heurts avec la police, près de l\'Assemblée nationale à Paris, le 23 avril 2013. 
Des opposants au mariage pour tous, lors de heurts avec la police, près de l'Assemblée nationale à Paris, le 23 avril 2013.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Des incidents ont à nouveau éclaté à Paris, après la manifestation des opposants au mariage pour tous, au soir du vote de la loi, mardi 23 avril. La police a procédé, à Paris, à au moins 12 interpellations. A Lyon, 44 personnes ont été arrêtées.

Dans la capitale, 3 500 personnes se sont réunies sur l'esplanade des Invalides, dispersées pour l'essentiel vers 21h50, par les organisateurs. Environ 500 manifestants, certains masqués ou encagoulés, ont ensuite provoqué les CRS et gendarmes mobiles, avec des jets de projectiles divers. Un commissaire de police, blessé à la tête par un pavé, s'est évanoui. Il a repris connaissance à l'hôpital, indique la police. Peu après 23h30, les forces de l'ordre ont chargé à plusieurs reprises pour éloigner les fauteurs de trouble, qu'ils ont arrosés de gaz lacrymogène.

Dans un communiqué diffusé dans la nuit, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a condamné "avec la plus grande sévérité les nouveaux actes de violence perpétrés, ce mardi soir, à Paris et à Lyon, à la suite du vote à l'Assemblée nationale en faveur du mariage pour tous", les jugeant "inacceptables". Les fauteurs de trouble étaient des "individus appartenant à des mouvements d'extrême droite", précise le ministre, qui confirme un autre chiffre : "A Lyon, il a également été procédé à 44 interpellations."