Violences contre les forces de l'ordre : "Ils nous ont laissés pour morts", témoigne un policier blessé

Publié Mis à jour
Témoignage : "Ils nous ont laissés pour morts", un policier blessé raconte
FRANCE 2
Article rédigé par
M.Perez, M-A.Delderrain, F.Bazille, T.Mongellaz, M.Le Rue - France 2
France Télévisions

En octobre 2020, en banlieue parisienne, un policier a été agressé et touché par balles. Il a accepté de témoigner dans le "20 heures", dimanche.

Plusieurs organisations syndicales policières se retrouvent dans les rues de Paris mercredi 19 mais pour une manifestation. Ils souhaitent faire entendre leur voix face aux agressions qu'ils subissent. 

Huit mois après son agression, un policier de 45 ans, père de trois enfants, ne se déplace toujours pas sans sa béquille. Pour la première fois, il raconte comment lui et son collègue sont tombés dans un guet-apens. Il dit garder en mémoire la phrase de l'un de ses agresseurs : "Prenez leurs armes et butez-les, ces sales flics". Le policier a cru mourir. "Je n'y pense pas quotidiennement, mais presque", confie-t-il à Nathalie Perez, journaliste de France Télévisions.

"Ils nous ont laissés pour morts"

Le 7 octobre 2020, il est 22h30 lorsque les deux policiers, en civil et dans une voiture banalisée, se rendent dans une zone industrielle de la banlieue parisienne. Ils surveillent les allées et venues de trafiquants de drogues, jusqu'au moment où ces derniers vont les repérer. Ils s'annoncent comme policiers. "Ça s'envenime sans qu'on comprenne pourquoi, et derrière je suis rapidement à terre, on m'étrangle, je prends des coups de pieds dans la tête, raconte le policier. Il est venu s'emparer de mon arme qui était à ma ceinture dans un étui sécurisé (...) J'ai crié 'Non'. Je n'imaginais pas qu'il en arrive à me tirer dessus et sur mon collègue"

Le trafiquant ouvre le feu. "Ils nous ont laissés pour mort", témoigne le policier. En mars dernier, trois hommes, dont l'un est suspecté d'avoir tiré sur les policiers, ont été arrêtés et incarcérés. Ils seront jugés pour "tentative de meurtre en bande organisée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Manifestation des policiers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.