VIDEO. Conditions de travail des policiers : "Le débat sur les effectifs montre la pauvreté du débat intellectuel sur la sécurité", juge Frédéric Péchenard

L'ancien directeur général de la police nationale explique que la question des moyens dans la police est parfois plus importante que les effectifs.

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

"Le débat sur les effectifs, ça montre vraiment la pauvreté du débat intellectuel sur la sécurité", a déclaré Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains (LR) du conseil régional d'Île-de-France, ancien directeur général de la police nationale sur franceinfo jeudi 24 octobre. Il était interrogé sur le malaise au sein de la police.

Il y a les effectifs, mais il y a aussi les moyens attribués.

Frédéric Péchenard

à franceinfo

"À chaque fois que vous parlez à un homme politique, il vous met en avant les effectifs en sautant sur sa chaise. Le sujet n'est pas là, le sujet est quelle mission on veut pour la police nationale. Après, en fonction des missions, quels moyens ?", a expliqué Frédéric Péchenard, prenant l'exemple de la police technique et scientifique, qui n'a pas augmenté en termes d'effectifs selon lui, mais en moyens techniques pour résoudre plus d'affaires criminelles.

"Paupérisation de la police"

"On voit bien que le débat peut ne pas être rapporté seulement à un problème d'effectif. Si on payait les heures supplémentaires [aux policiers], d'abord c'est juste, ils gagnent plus d'argent, mais au lieu de leur donner des équivalents congés à la place, ils seraient plus souvent sur le terrain", a estimé Frédéric Péchenard.

La police dans une démocratie, c'est le dernier rempart et on le voit à plusieurs reprises, elle souffre d'un manque de considération et les conditions matérielles sont insupportables.

Frédéric Péchenard

à franceinfo

"Quand vous êtes policiers, vous avez l'impression que le gouvernement vous méprise", a insisté l'ancien patron de la police nationale. "J'ai regardé le projet de loi de Finances pour 2020 et ça va encore s'aggraver" selon lui, déplorant la "paupérisation de la police nationale", où il y a "plus de policiers mais moins de moyens".

Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains d\'Île-de-France, était l\'invité de franceinfo jeudi 24 octobre 2019.
Frédéric Péchenard, vice-président Les Républicains d'Île-de-France, était l'invité de franceinfo jeudi 24 octobre 2019. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)