Policiers : de la colère à l'apaisement

La colère des policiers a poussé le gouvernement à présenter ce mercredi 26 octobre plusieurs mesures pour un coût de 250 millions d'euros. Sur la légitime défense, le gouvernement s'engage à lancer un débat.

France 3

À l'issue d'une entrevue au plus haut niveau de l'État, les syndicats de policiers affichent leur satisfaction. Ils ont été reçus ce mercredi après-midi par François Hollande et son ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, qui semblent bien décidés à calmer la fronde qui sévit dans leurs rangs. Ils vont donner aux policiers des moyens supplémentaires. Leurs équipements et leur armement seront renforcés. Dès le 1er janvier, 21 700 gilets par balles et 440 fusils d'assaut vont être distribués. Une enveloppe de 250 millions d'euros sera débloquée.

Fin des gardes statiques

Des moyens supplémentaires, mais aussi de nouveaux cadres juridiques. Le gouvernement a aussi promis aux policiers une réflexion pour élargir les conditions de recours à la légitime défense. C'était l'une de leurs revendications. Pour diminuer la pression sur les effectifs de policiers, des agents de sécurité vont également être recrutés pour mettre fin aux gardes statiques devant les tribunaux ou les préfectures. Les policiers de base, qui manifestent depuis dix jours hors de tout cadre syndical, étaient encore près d'un millier à se faire entendre ce mercredi à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT