Cet article date de plus de six ans.

Colère des policiers : Sarkozy s'en prend à Cazeneuve

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Colère des policiers : Sarkozy s'en prend à Cazeneuve
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le malaise des policiers s'est invité dans le débat politique. Nicolas Sarkozy, l'un des prédécesseurs de Bernard Cazeneuve, a interpellé le ministre de l'Intérieur sur fond de batailles de chiffres.

Nicolas Sarkozy et Bernard Cazeneuve n'en sont pas à leur première passe d'armes. Mais ce jeudi 20 octobre, au matin, lors d'une visite en Corse, c'est encore plus violemment que Nicolas Sarkozy s'en est pris au ministre de l'Intérieur qui lui reproche d'avoir supprimé 10 000 postes dans les effectifs de sécurité durant son quinquennat.

Une passe d'armes violente

"J'ai entendu hier le ministre de l'Intérieur (...) qui a osé dire, honte sur lui, qu'après quatre ans et demi au pouvoir c'est moi qui étais responsable des manifestations de policiers. Mais est-ce que M. Hollande sait qu'il est président de la République depuis quatre ans et demi ?", a déclaré le candidat à la primaire de la droite et du centre.

La réplique du ministre de l'Intérieur n'a pas tardé. Il fustige le ton employé par l'ancien président. "La manière dont il s'est exprimé sur les ondes ne correspond pas à ce qu'est ma conception de la politique (...). On peut être dans le combat politique, on peut s'affronter, mais il y a des formes d'abaissement que l'on ne doit pas s'autoriser", a estimé Bernard Cazeneuve.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.