Colère des policiers : les syndicats appellent à des rassemblements silencieux

 Les policiers maintiennent la pression avant leur rendez-vous avec François Hollande demain, mercredi 26 octobre. Au 8e jour du mouvement de protestation, les syndicats appellent les policiers à se réunir silencieusement à 13 heures ce mardi 25 octobre devant les palais de justice de tout le pays.

France 3

Au huitième jour de leur mouvement de protestation, les policiers maintiennent la pression. L'intersyndicale les appelle à se réunir en silence à 13 heures ce mardi 25 octobre devant les palais de justice de tout le pays. Les syndicats tentent de reprendre la main sur le mouvement. "Il s'agit pour les syndicats de canaliser cette colère qui était exprimée par des policiers de terrain chaque soir dans différentes villes de France depuis une semaine", explique Sophie Neumayer en direct du palais de justice de Paris.

Des peines plancher pour les agresseurs des forces de l'ordre

Une grogne qui vise à réclamer plus d'effectifs, plus de moyens et également des peines plus sévères pour ceux qui s'en prennent à eux. "C'est le sens de ce rassemblement silencieux devant les tribunaux de France. L'intersyndicale réclame notamment l'alignement de la répression des outrages à des personnes dépositaires de l'autorité publique sur celle de magistrats pour lesquels les peines sont doubles. Enfin, ils demandent la mise en place de peines plancher pour les agresseurs des forces de l'ordre créées par la droite. Elles ont été abrogées sous François Hollande qui recevra les représentants syndicaux demain à 18h", conclut la journaliste.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers manifestent, le 24 octobre 2016 à Paris.
Des policiers manifestent, le 24 octobre 2016 à Paris. (MAXPPP)