Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "L'année 1968, je la salue avec sérénité" : Charles de Gaulle, lors des vœux présidentiels... le 31 décembre 1967

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
VIDEO. "L'année 1968, je la salue avec sérénité" : Charles de Gaulle, lors des vœux présidentiels... le 31 décembre 1967
Article rédigé par
France Télévisions

"L’avenir n’appartient pas aux hommes, et je ne le prédis pas…" avait notamment déclaré le président de la République Charles de Gaulle à l’occasion de sa traditionnelle allocution de fin d’année à la télévision. A quelques mois des événements de mai 1968 qui ont secoué la France... Extrait du magazine "13h15 le dimanche".

"Françaises, Français, de tout mon cœur, je souhaite une bonne année à la France. Que sera 1968 ? L’avenir n’appartient pas aux hommes, et je ne le prédis pas…" Charles de Gaulle s’adressait ainsi à la France lors des vœux présidentiels, le 31 décembre 1967.

"Pourtant, c’est vraiment avec confiance que j’envisage pour les douze prochains mois l’existence de notre pays", précisait à la télévision le président de la République qui poursuivait la tradition de ce message de fin d’année inaugurée fin 1959.

Mai-68 a fait irruption dans l’ordre établi...

"L’année 1968, je la salue avec sérénité… Vive la République, vive la France", concluait le chef de l’Etat à l’occasion des vœux télévisés retransmis en couleurs pour la première fois, à la suite du passage du noir et blanc à la couleur de la Deuxième chaîne de l’ORTF, le 1er octobre 1967.

Comme un peu partout dans le monde, la France a connu cette année-là un puissant mouvement de contestation. Mai-68 a fait irruption dans l’ordre établi avec la révolte de la jeunesse et neuf millions de grévistes… Au pouvoir depuis 1958, le général de Gaulle démissionne le 28 avril 1969 après son échec au référendum sur la réforme du Sénat et la régionalisation.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.