Japon : le combat des pères français

Au Japon, des dizaines de pères français se battent désespérément pour voir leurs enfants. Les équipes d'"Envoyé Spécial" ont pu suivre l'un d'entre eux.

FRANCE 2

Emmanuel n'a pas vu sa fille depuis trois ans, enlevée par son ex-épouse japonaise. Il est venu à Tokyo pour la retrouver avec un autre père dont l'enfant a été kidnappé aussi. Ce matin-là, comme des détectives privés, ils se griment et se préparent pour une planque devant la maison où Claire, 7 ans, la fille d'Emmanuel, est censée vivre. Emmanuel a pourtant le droit de voir sa fille. Après son divorce, la justice française lui a accordé de voir sa fille un week-end sur deux et la moitié des vacances, mais ce jugement n'est pas reconnu au Japon.

Une centaine de pères dans la même situation

"Je veux lui dire qu'elle a été enlevée et qu'on a toutes les preuves qu'elle a été enlevée sciemment pour la séparer de moi, que ça a été écrit, et que jamais je ne l'ai abandonnée", confie en larmes le père de Claire aux journalistes d'"Envoyé Spécial". Une centaine de pères français seraient dans le même cas que lui. Au Japon, l'État ne se mêle pas des affaires familiales. Les autorités comme la police n'ont pas le pouvoir de contraindre un parent à partager la garde de l'enfant.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au Japon, des dizaines de pères français se battent désespérément pour voir leurs enfants. Les équipes d\'\"Envoyé Spécial\" ont pu suivre l\'un d\'entre eux.
Au Japon, des dizaines de pères français se battent désespérément pour voir leurs enfants. Les équipes d'"Envoyé Spécial" ont pu suivre l'un d'entre eux. (FRANCE 2)