VIDEO. Bioéthique : Olivier Faure se dit favorable à l'extension de la PMA pour toutes, mais "contre la marchandisation du corps des femmes"

Selon le Premier secrétaire du PS, Olivier Faure, l'extension de la PMA pour toutes les femmes serait "une reconnaissance utile".

FRANCEINFO / RADIO FRANCE

Olivier Faure, premier secrétaire du Parti socialiste, s'est dit favorable mercredi 12 juin à la révision de la loi de bioéthique qui prévoit l’ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes, car "cela fait partie des engagements que nous avions nous-même pris pour l'élection présidentielle" de 2017.

"Des couples de femmes ou célibataires ont effectivement aussi droit à l'amour et à l'affection et ont aussi le droit, la possibilité d'avoir des enfants, estime-t-il. Aujourd'hui, elles le font de manière illégale. Elles vont à l'étranger pour le faire." Selon lui, le projet du gouvernement "est une reconnaissance utile".

Olivier Faure ouvert à la GPA sous conditions

Olivier Faure se dit aussi ouvert à la GPA (gestation pour autrui), mais pas à n'importe quelles conditions : "Je suis contre la marchandisation du corps des femmes et donc, il me paraît plus que discutable, il me paraît impossible d'accepter que demain il y ait des femmes qui louent leur ventre", précise le Premier secrétaire du PS.

Mais "quand il n'y a pas de transactions monétaires, quand vous avez une sœur qui veut porter l'enfant de sa sœur parce qu'elle ne peut pas en avoir parce qu'elle a un problème à l'utérus, ça ne me paraît pas fou. Ça me paraît même une forme d'humanité. On accepte le don d'organes, ça peut être vécu comme effectivement un formidable geste d'amour", explique Olivier Faure. Il a également assuré qu'il n'y aura pas de consignes de vote chez les socialistes lors de la révision de la loi de bioéthique.

Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste, le 12 juin 2019 sur franceinfo.
Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste, le 12 juin 2019 sur franceinfo. (RADIO FRANCE / FRANCEINFO)