Sondage : 63% des Français favorables à l'extension de la PMA, en hausse de six points depuis l'adoption de la loi bioéthique

Les sympathisants LREM et des partis de gauche approuvent majoritairement l'extension de la PMA. Seuls les sympathisants du Rassemblement national et des Républicains y sont opposés, selon le sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et "Le Figaro" publié jeudi.

Les Centre d\'étude et de conservation des oeufs et du sperme humain (CECOS) gèrent les dons de gamètes pour les procédures de PMA. Les délais d\'attente vont de un à deux ans en moyenne pour un couple (ou une personne seule depuis l\'extension de la PMA). Image d\'illustration au CECOS de Brest.
Les Centre d'étude et de conservation des oeufs et du sperme humain (CECOS) gèrent les dons de gamètes pour les procédures de PMA. Les délais d'attente vont de un à deux ans en moyenne pour un couple (ou une personne seule depuis l'extension de la PMA). Image d'illustration au CECOS de Brest. (THOMAS BIET / FRANCE-BLEU BREIZH IZEL)

L'approbation de l’extension de la PMA aux femmes célibataires et aux couples de femmes homosexuelles a progressé depuis l'adoption de la loi bioéthique par l’Assemblée nationale, selon un sondage Odoxa-Dentsu consulting pour franceinfo et Le Figaro publié jeudi 17 octobre. Selon ce sondage, 63% des personnes interrogées sont favorables à une telle extension, un chiffre en hausse de 6 points par rapport à la précédente enquête Odoxa-Dentsu consulting datant du 1er octobre 2019, soit avant l'adoption de la loi.

Les sympathisants LREM et des partis de gauche approuvent majoritairement

Les sympathisants LREM et des partis de gauche approuvent majoritairement l'extension de la PMA. Seuls les sympathisants du Rassemblement national et des Républicains y sont opposés. Ainsi, 53% des sympathisants RN et 62% des sympathisants LR sont contre.

Alors que le gouvernement a réitéré à plusieurs reprises son opposition à la GPA, la gestation pour autrui, cette question du recours aux mères porteuses en France fait débat chez les personnes interrogées. Ainsi, 68% des sondés sont favorables à la GPA pour les couples hétérosexuels (38% y sont tout à fait favorables et 30% plutôt favorables) tandis que 14% y sont opposés et 18% tout à fait opposés. Lors d'une précédente enquête réalisée par l'Ifop en octobre 2014, 60% des personnes interrogées y étaient favorables.

Concernant le recours à la GPA pour les couples homosexuels, 53% des personnes interrogées y sont favorables (27% tout à fait favorables et 26% plutôt favorables). Cette approbation est en hausse de 12 points par rapport à l'enquête Ifop de 2014.

Seuls 31% des sympathisants LR favorables à la GPA pour les couples homosexuels

Si le recours à la GPA pour les couples hétérosexuels fait consensus quelle que soit la proximité partisane des personnes interrogées (59% des sympathisants LR et 74% des sympathisants PS y sont favorables), le recours à la gestation pour autrui pour les couples homosexuels fait débat. Seuls 31% des sympathisants LR y sont favorables et 44% des sympathisants RN.

Autre conclusion de ce sondage, une majorité de Français est favorable à la fin de l'anonymat pour les donneurs de sperme. Ils sont 65% à estimer que les enfants nés d'une PMA peuvent, à leur majorité, accéder à l'identité du donneur de sperme, tandis que 35% y sont opposés. Cette mesure prévue par la loi de bioéthique est majoritairement approuvée par l'ensemble des personnes interrogées, quelle que soit leur proximité partisane.

Enfin, 60% des personnes interrogées approuvent la congélation des ovocytes pour raisons non médicales. Lors d'une précédente enquête Odoxa publiée en juillet 2016 les sondés étaient 51% à approuver une telle mesure. Seuls les sympathisants LR y sont opposés à 58%.

L'enquête Odoxa-Dentsu consulting a été réalisée auprès d'un échantillon de 1001 Français représentatifs de la population française interrogés les 16 et 17 octobre 2019 par internet.