Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Le récit glaçant de Kamel, victime d'un guet-apens homophobe en banlieue, après une rencontre sur internet

"Envoyé spécial" raconte le 7 février 2019 le quotidien complexe de gays et lesbiennes vivant en banlieue : agressions verbales et physiques, harcèlement en ligne... Et même pièges tendus sur des sites de rencontres qui peuvent se terminer par un passage à tabac, comme le montrent ce témoignage et cette vidéo.

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Dans les cités les plus sensibles de la banlieue parisienne, certains homosexuels vivent cachés pour ne pas se mettre en danger. C'est le cas de Kamel, qui préfère témoigner à visage dissimulé. Selon lui, l'homophobie est beaucoup plus assumée en banlieue, et le sentiment d'impunité alimente la violence.

Il y a deux ans, il a fait une rencontre sur internet. "Un jour, on s'est donné rendez-vous. Il était dans une ville du 9-3, à Villiers-le-Bel. Finalement, en allant au rendez-vous, je suis tombé sur trois mecs. J'ai bien compris que je m'étais fait avoir, et que c'était un guet-apens, clairement. Qu'on avait utilisé des fausses photos pour que je vienne."

"Ils se sont mis autour de moi de manière très menaçante, poursuit le jeune homme. Et puis après, ils m'ont tapé, ils m'ont traîné par terre. Avec des coups de poing, des coups de pied, des injures homophobes, 'sale gay, sale pédé'... Ils m'ont dit de ne pas les regarder parce que j'étais une honte... C'était un moment tellement horrible que j'ai envie de l'oublier, en fait." Traumatisé, Kamel a supprimé tous ses comptes sur internet et n'ose plus rencontrer personne. S'il n'a pas porté plainte, c'est qu'il n'a pas révélé son homosexualité à sa famille. 

Ces pièges tendus sur internet ne sont pas rares

Ces pièges tendus aux homosexuels sur internet ne sont pas rares. Sur les réseaux sociaux, certains en font même leur spécialité.

Comme cet internaute du Val-de-Marne, qui se filme avec son téléphone. Cette vidéo date de septembre 2018. On le voit préparer, avec trois complices, un traquenard contre un homosexuel. Ses abonnés le suivent en direct sur Periscope, une application de partage de vidéos. Pour les amuser, il se fait passer pour un homosexuel, et contacte un homme sur un site.

Le rendez-vous pris, il s'adresse à son "équipe" : "Hé les gars, faut aller le péter, il arrive !" Ils partent à quatre vers le point de rencontre, tandis qu'il continue à filmer et à commenter. L'homme qu'ils veulent piéger attend dans une voiture. Mais quand il les voit arriver à plusieurs, il s'échappe. Cette fois, le piège n'a pas fonctionné.

Extrait de "Homo en banlieue, le combat de Lyes", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 7 février 2019.