Muriel Robin, Elise Lucet, Vincent Dedienne… 70 personnalités se mobilisent pour lutter contre les violences homophobes

Avec la sortie d'un clip, l'association Urgence Homophobie lance mercredi une campagne pour dénoncer les violences contre les homosexuels et les lesbiennes. Dès mardi, plusieurs personnalités ont partagé des témoignages d'agressions sur Twitter et Instagram avec le mot-dièse #LeurHistoireMonHistoire.

Capture d\'écran du clip contre les violences homophobes dévoilé le 19 décembre 2018.
Capture d'écran du clip contre les violences homophobes dévoilé le 19 décembre 2018. (URGENCE HOMOPHOBIE)

Un hashtag et un clip pour lutter contre l'homophobie. Depuis mardi 18 décembre, de nombreuses personnalités partagent sur Twitter et Instagram des témoignages d'agressions homophobes sous le mot-dièse #LeurHistoireMonHistoire. Ces quelques mots, apparus mystérieusement sur les réseaux sociaux, s'inscrivent en réalité dans le cadre d'une campagne lancée mercredi par Urgence Homophobie. L'association, qui a fait de cette formule son nouveau slogan, espère à travers cette opération "éveiller les consciences" sur les violences homophobes. 

Parmi les personnalités impliquées, les chanteurs Emmanuel Moire, Christophe Willem ou encore l'animateur de TF1 Christophe Beaugrand ont relaté en quelques lignes des agressions violentes dont ils, ou des proches, ont été victimes.

Le parrain de l’association, Vincent Dedienne, a lui aussi partagé une histoire sur Instagram. Un message qui résume en quelques mots une scène de violence homophobe. 

Capture d\'écran de la story de Vincent Dedienne à la veille du lancement de la campagne d\'Urgence Homophobie, le mercredi 19 décembre 2018.
Capture d'écran de la story de Vincent Dedienne à la veille du lancement de la campagne d'Urgence Homophobie, le mercredi 19 décembre 2018. (Vincent Dedienne)

Voir cette publication sur Instagram

#LeurHistoiremonHistoire

Une publication partagée par Christophe Willem (@christophewillem) le

Une opération de sensibilisation appuyée par un clip dévoilé mercredi, dans lequel près de 70 personnalités, dont Muriel Robin, Christophe Willem, Camille Cottin, Elise Lucet ou encore Christiane Taubira dénoncent les agressions subies par les personnes LGBT+. Ces comédiens, musiciens, animateurs ou politiques chantent "de l’amour, celui qu’on peut vivre au grand jour", sur une musique composée par Patxi Garat, lauréat de la "Star Academy" en 2003. 

Le clip raconte l'histoire d'Azamat, premier réfugié accueilli par Urgence Homophobie en France. On y voit un jeune homme être agressé par une bande de garçons puis fixer la caméra, impuissant, le visage tuméfié. L'association a ainsi voulu montrer "qu'être spectateur de cette réalité et garder le silence, c'est aussi être acteur de l'agression"

Le clip, qui a mobilisé 120 techniciens, a été tourné pendant trois jours dans un hangar du 11e arrondissement de Paris. "J'étais vraiment surpris de cette mobilisation, ils étaient volontaires et ont travaillé bénévolement", explique à franceinfo Guillaume Mélanie, président d'Urgence Homophobie, lui-même victime d’une agression homophobe à Paris le 16 octobre. Selon les chiffres d'une autre association, SOS Homophobie, une hausse de 15% des signalements d’agressions a été enregistrée cette année, par rapport à 2017.