Lutte contre l'homophobie : un "ambassadeur aux droits LGBT+" sera nommé "avant la fin de l'année", annonce Elisabeth Borne

La Première ministre s'est exprimée à l'occasion du quarantième anniversaire de la dépénalisation de l'homosexualité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Première ministre Elisabeth Borne à Orléans, le 4 août 2022. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

"La bataille n'est pas gagnée, il y a encore des étapes à franchir." La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé, jeudi 4 août, la nomination "avant la fin de l'année" d'un "ambassadeur aux droits LGBT+" . Rattaché au ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, ce dernier "portera la voix de la France et défendra notamment la dépénalisation universelle de l'homosexualité et de la transidentité", a précisé la cheffe du gouvernement.

Elisabeth Borne s'est exprimée lors d'une visite du centre LGBT+ d'Orléans (Loiret), à l'occasion du quarantième anniversaire de la dépénalisation de l'homosexualité. La Première ministre a également annoncé la mise en place d'un fonds de 3 millions d'euros dans le but de créer dix nouveaux centres LGBT+ et financer les 35 qui existent déjà. "Nous voulons qu'il y ait deux centres au moins dans chaque région de l'Hexagone et un centre au moins dans chaque région d'outre-mer", a-t-elle ajouté. Ce fonds sera inscrit dans la loi de Finances pour 2023 et la somme portera sur la période 2023-2026. En 2023, 1,5 million d'euros sera débloqué, a précisé Matignon.

Pendant sa visite, Elisabeth Borne n'a pas échappé à une nouvelle interpellation au sujet de sa ministre Caroline Cayeux, qui avait employé l'expression "ces gens-là" au sujet des personnes LGBT+ lors d'une interview mi-juillet. La Première ministre a campé sur sa position : "très clairement, la ligne du président de la République, ma ligne, la ligne du gouvernement n'est pas ambiguë : on continuera à se battre" en faveur des droits LGBT+, en reconnaissant "des propos malheureux" et en faisant valoir "les excuses" présentées par la ministre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers LGBT+

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.