L'administration Trump ne veut pas voir le drapeau arc-en-ciel sur les mâts de ses ambassades (qui le déploient ailleurs)

Le département d'Etat a refusé les demandes de plusieurs ambassades qui souhaitaient faire flotter le drapeau arc-en-ciel sur leur mât à l'occasion du mois des fiertés.

Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT, est déployé sur la façade de l\'ambassade américaine à Séoul (Corée-du-Sud), le 20 mai 2019.
Un drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT, est déployé sur la façade de l'ambassade américaine à Séoul (Corée-du-Sud), le 20 mai 2019. (MAXPPP)

L'administration Trump a refusé les demandes de plusieurs diplomates souhaitant hisser le drapeau arc-en-ciel sur les mâts de ses ambassades, à l'occasion du mois des fiertés, a rapporté NBC News (en anglais) vendredi 7 juin. Sous Barack Obama, l'administration avait donné son accord de principe à toutes les ambassades pour hisser les couleurs de la communauté LGBT+ en juin. A une condition toutefois : qu'il soit placé sous celui des Etats-Unis et plus petit. Mais les choses ont changé avec Donald Trump. Si le drapeau peut être déployé sur la façade et à l'intérieur des bâtiments, une demande formelle doit désormais être envoyée au département d'Etat avant qu'il ne soit hissé sur le mât.

Selon le Washington Post (en anglais), toutes les requêtes avaient été approuvées en 2018. Cette année, des demandes ont été envoyées, notamment par les ambassades américaines en Israël, en Lettonie ou encore au Brésil. Elles ont toutes été rejetées, indique une source anonyme au quotidien. "Un e-mail a été envoyé par le bureau du management du département d'Etat, disant 'non'", détaille une source à l'ambassade de Berlin, interrogée par CNN (en anglais).

Les façades des ambassades aux couleurs arc-en-ciel

Richard Grenell, l'ambassadeur américain en Allemagne, est le plus haut responsable de l'administration Trump à être ouvertement homosexuel. Interrogé par NBC News, il a préféré rappeler le lancement par Donald Trump, en mai, d'une campagne mondiale en faveur des droits LGBT+. "La reconnaissance du mois des fiertés par le président (...) me rend encore plus fier de participer à la gay pride de Berlin", a-t-il déclaré, ajoutant qu'une "gigantesque bannière" serait déployée "sur le côté du bâtiment"

"Son approche est désormais d'accrocher [le drapeau] dans le bâtiment, à la fenêtre, sur le balcon et partout ailleurs", assure une source anonyme au département d'Etat, contactée par CNN. "Le drapeau sera déployé dans autant d'endroits que possible à l'ambassade", a confirmé le porte-parole de Richard Grenell au Washington Post.

D'autres diplomates ont affiché leur soutien aux droits des personnes LGBT+ ces dernières semaines. L'ambassade de Séoul (Corée du Sud) et le consulat de Chennai (Inde) ont déployé le drapeau sur leur façade alors que les couleurs arc-en-ciel ont été projetées sur l'ambassade à New Delhi, indique le Washington Post. D'autres diplomates ont par ailleurs participé à la gay pride ou ont publié des messages célébrant le mois des fiertés sur les réseaux sociaux.