Cet article date de plus de trois ans.

Etats-Unis : la cathédrale de Washington accueillera les cendres de Matthew Shepard, victime symbole des violences homophobes

Vingt ans après la mort du jeune homme, ses cendres vont être accueillies dans la cathédrale épiscopale de la capitale fédérale.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme rend hommage à Matthew Shepard, victime de violence homophobe, à Denver (Etats-Unis), le 12 octobre 1998. (GARY CASKEY / REUTERS)

En octobre 1998, Matthew Shepard, 21 ans, homosexuel, mourait après avoir été sauvagement battu et laissé pour mort dans un champ, dans le Wyoming (Etats-Unis). Le 26 octobre, les cendres de Matthew Shepard, devenu un symbole des violences homophobes, seront transférées à la cathédrale épiscopale de Washington, la capitale fédérale.

Le frêle étudiant avait été entraîné, en octobre 1998, hors d'un bar de Laramie, dans le Wyoming, par deux hommes. Après un trajet en voiture, ils l'avaient dépouillé et violemment frappé au visage et à la tête, avant de le laisser attaché à une clôture par un froid glacial. Matthew Shepard avait été retrouvé 18 heures plus tard, inconscient, par un cycliste. Quelques jours après, il mourait à l'hôpital.

Un "Matthew Shepard Act" signé en 2009

Sa mort avait choqué les Etats-Unis et provoqué une vague d'appels à durcir la législation fédérale concernant les crimes motivés par la haine de l'autre. Des veillées et des manifestations avaient été organisées et le président de l'époque, Bill Clinton, avait exhorté la Chambre des représentants à agir. Mais il a fallu dix ans pour que la loi évolue. En 2008, Barack Obama signe le "Matthew Shepard Act", élargissant la législation sur les crimes liés à une discrimination pour y inclure l'orientation et l'identité sexuelles.

Gene Robinson, premier évêque américain ouvertement homosexuel et proche des parents de Matthew Shepard, a eu l'idée d'accueillir les cendres du jeune homme à la cathédrale épiscopalienne de Washington. Cette cathédrale, une institution de poids dans la capitale fédérale, dit considérer l'égalité pour les personnes LGBT comme "l'une des plus grandes questions de droits civiques pour l'église au XXIe siècle". Elle est donc "l'endroit parfait" pour abriter Matthew Shepard, selon le doyen de la cathédrale, Randy Hollerith.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers LGBT+

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.