Cet article date de plus de douze ans.

Les jeunes enfants sont fascinés par la nature. Pourquoi ne pas profiter de la richesse que celle-ci a donnée au Québec?

Marre de la ville et envie d'admirer de magnifiques paysages. Le Québec, c'est aussi une terre de grands espaces où les vastes forêts zébrées de centaines de rivières et tachetées de milliers de lacs, le disputent aux montagnes et chutes. Une région qui a de quoi ravir les jeunes aventuriers et les inviter à la découverte.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 7 min.
Le Lac Saint-Jean (DR)

Marre de la ville et envie d'admirer de magnifiques paysages. Le Québec, c'est aussi une terre de grands espaces où les vastes forêts zébrées de centaines de rivières et tachetées de milliers de lacs, le disputent aux montagnes et chutes. Une région qui a de quoi ravir les jeunes aventuriers et les inviter à la découverte.

L'été indien en Mauricie

Loin de Montréal la mégalopole ou de Québec la capitale, les régions québécoises multiplient les attraits. Les Laurentides et leurs stations de villégiature comme Mont-Tremblant qui propose golf, canoë, ski, vélo et randonnée au rythme des saisons. De nombreux parcs aquatiques l'été se muent en parc des neiges l'hiver offrant de multiples attractions de glisse en famille. Les boutiques, restaurants et autres casinos sauront ravir les plus grands.

A l'automne, pour vivre l'été indien comme on l'imagine, rendez-vous en Mauricie, à mi-chemin entre Montréal et Québec, pour voir les arbres se parer d'une myriade de couleurs, du rouge au jaune en passant par le marron et le orangé. Mais la région peut aussi être un agréable terrain de jeux pour les apprenti-trappeurs lors d'un séjour en pourvoirie ou auberge au bord d'un lac. De nombreuses activités s'offrent ainsi à vous de la baignade à la pêche en passant par les balades à vélo et le pédalo en été, comme l'Auberge du Lac-à-l'eau-claire à Saint-Alexis-des-Monts. Pour le tarif à la nuitée, vous disposerez alors de nombreux équipements pour occuper vos journées, dont un espace aquatique (piscine intérieur, jacuzzi, sauna, hammam) si l'eau du lac s'avère trop froide pour vous. Tout y a été prévu pour accueillir les enfants avec de nombreuses aires de jeu extérieur et intérieur, une plage aménagée et une plage sauvage avec zone de barbecue. Les enfants apprécieront les escapades sur le site pour aller observer les ours et castors l'été.

Le parc national du Canada de la Mauricie, c'est aussi le paradis de la motoneige, à ne réserver qu'aux enfants plus âgés, tandis que les plus jeunes seront sans doute ravis de s'aventurer sur les sentiers dans des embarcations tirées par leurs parents skieurs. Tout près de Trois-Rivières, n'hésitez pas à vous arrêter "Chez Dany", une cabane à sucre typique (ou ancienne exploitation d'érable). Vous y découvrirez les traditions québécoises avec un repas typique arrosé de sirop d'érable (omelette, fèves au lard, jambon fumé, soupe aux pois, etc.), mais aussi des activités qui raviront les plus jeunes comme la tire sur la neige (du sirop d'érable versé sur de la glace et cristallisé pour en faire une sucette), une promenade dans le bois et l'interprétation de l'environnement et des animaux.

Une région à découvrir: Saguenay-Lac Saint-Jean

Moins connu en France que ses régions voisines, le Saguenay regorge pourtant de petits trésors. Un territoire vaste et parfois sauvage au Nord, mais une terre accueillante aux paysages somptueux. Depuis Tadoussac (là où la rivière se jette dans le Saint-Laurent, dans la région de Charlevoix) jusqu'à Saint-Fulgence, vous pourrez remonter le fjord de la rivière Saguenay pour admirer lors d'une balade féérique en bateau cette merveille aux paysages divers, laissée par la nature lors de la dernière ère glaciaire. Un périple en plein cœur du Parc national du Saguenay. Les plus courageux pourront sillonner ses rives à vélo et s'installer dans l'un des nombreux campings occupant ses rives ou bien traverser le Parc des Monts-Valin, au nord-est de la ville de Saguenay. Un lieu très prisé l'hiver venu avec ses pistes de ski nordique ou de randonnée.

Telle une mer intérieure, le Lac Saint-Jean arbore fièrement ses côtes où s'amoncellent de jolies maisons, au milieu d'une région aux vastes étendues vertes parsemées de nombreuses forêts. Pour une promenade familiale à vélo, arpentez la Véloroute des Bleuets, 256km de pistes cyclables autour du lac.

Il est temps de découvrir l'un des plus beaux bijoux du secteur, le Zoo sauvage de Saint-Félicien. Situé dans un cadre magnifique, au milieu duquel coule une rivière, le zoo a mis la boréalie au cœur de son concept. A travers quatre habitats différents (Asie, Montagne, Arctique, Forêt mixte), divers animaux évoluent sous vos yeux, des tigres de l'Amour (ex-tigres de Sibérie) en passant par les ourses blanches, les bisons et autres lynx. Ils seront prochainement rejoints par un chameau de Bactriane provenant de Mongolie. A la fois zoo, parc animalier et centre éducatif, le zoo de Saint-Félicien nous enseigne les richesses de la boréalie, zone la plus froide du globe terrestre située vers le pôle Nord.

La visite se déroule en trois temps. En arrivant, deux vidéos vous enseigneront les rudiments de la boréalie tout en vous présentant le site et ses activités. L'heure est ensuite venue d'effectuer une visite "standard" de zoo durant laquelle vous pouvez assister au repas commenté des animaux, aller d'un espace à l'autre, d'une espèce à l'autre. Il y a même une ferme où les enfants circulent au milieu des animaux tout en parcourant une habitation transformée en espace de jeux avec toboggans et escalade au programme. Puis vient l'heure de découvrir un peu plus précisément la boréalie. Embarquez à bord du petit train et approchez les élans, bisons, caribous, marmottes, orignaux ou encore les biches qui vaquent à leurs occupations dans les différents espaces (plaines, forêt, montagne, lac). Ce voyage s'avère également historique avec la reconstitution d'habitation et ferme du XIXe siècle, de postes de traite et tipis, le tout commenté. Et pour reposer les jambes au terme de cette bonne journée, le zoo propose une aire de jeux, des tables de pique-nique et quelques activités aquatiques l'été venu.

Plus d'informations: Zoo sauvage de Saint-Félicien www.borealie.org

Pour jouer aux Indiens

Il ne reste que quelques traces visibles des Indiens qui vivaient jadis au Québec. Certains "autochtones" tentent de perpétuer la mémoire de cette culture par des musées, des reconstitutions de villages ou des expositions. Mashteuiatsh est tout ça à la fois. Dernière réserve de la tribu Innu, elle a conservé toutes les traces possibles de cette culture. On trouve donc dans la ville le Musée Amérindien et divers artisanats. Mais pour vous plonger encore plus dans la culture autochtone, rendez-vous à l'Aventure Plume Blanche.

Claude Boivin est fier de ses racines. Depuis 15 ans, il a choisi de reconstituer un village indien et de faire partager sa culture, ses rites et danses. Les enfants seront ravis de découvrir ses immenses tipis qui accueillent des familles à dormir et ses tentes où le maître des lieux explique les différents rituels ancestraux. Autour d'un plat d'orignal, préparé de manière traditionnel, il vous racontera les histoires de sa famille.

Plus d'informations
Site officiel de Mashteuiatsh : www.mashteuiatsh.ca

Aventure Plume Blanche: Claude Boivin – clboivin@cgocable.ca

Comme au bon vieux temps

Le temps s'est arrêté à Val-Jalbert, tout près de la ville de Chambord. Ce village connut son heure de gloire entre 1901 et 1930 lorsqu'une scierie vint s'ouvrir au pied de la chute Ouiatchouan. Plus de 900 personnes y vivaient. A la fermeture de l'usine, les habitants désertèrent progressivement les lieux jusqu'à abandonner complètement le village. Racheté et désormais géré par la Province, Val-Jalbert connaît une seconde vie. Les anciennes habitations ont été restaurées et leurs meubles d'origine remis. Le magasin général-hôtel, l'ancien Couvent-école ou encore le bureau de poste se visitent toujours. Des hôtes en costume d'époque vous font visiter les vastes lieux. A moins que vous ne préféreriez la visite guidée en trolley. Et si l'envie vous vient, vous pourrez rester sur place en logeant dans l'une des anciennes maisons (à l'intérieur modernisé !), dans une chambre de l'hôtel ou alors dans le camping à l'entrée du site.

Il faut absolument emprunter le téléphérique qui mène en haut de la chute d'où la vue sur le lac Saint-Jean est somptueuse. La descente peut s'effectuer en funiculaire ou bien en empruntant les escaliers à travers la forêt, avec les enfants les plus courageux et évidemment sans poussette !

Plus d'informations:

Val-Jalbert: www.sepaq.com/ct/val/

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.