Les futures noces ne réjouissent pas tous les Anglais. Certains opposants à la monarchie s'organisent pour le jour J

Les Anglais défavorables à la royauté veulent, comme tous les habitants du pays, faire la fête vendredi 29 avril, le jour du mariage du prince William.Malgré la réticence des autorités et la crainte des forces de l'ordre, ils espèrent sortir dans les rues et s'asseoir ensemble autour d'une table pour partager un repas dans une ambiance festive.

La fête \"Non au mariage royal\" de Republic, organisation opposée à la monarchie, a été annulée
La fête "Non au mariage royal" de Republic, organisation opposée à la monarchie, a été annulée (capture d'écran du site Republic.org.uk)

Les Anglais défavorables à la royauté veulent, comme tous les habitants du pays, faire la fête vendredi 29 avril, le jour du mariage du prince William.

Malgré la réticence des autorités et la crainte des forces de l'ordre, ils espèrent sortir dans les rues et s'asseoir ensemble autour d'une table pour partager un repas dans une ambiance festive.

Pas sûr qu'ils parviennent à réaliser leur objectif : lundi 11 avril, le conseil de quartier de Camden à Londres a refusé de fermer une rue pour permettre à Republic, un groupe de sympathisants opposés à la monarchie, d'organiser sa fête sur le thème "Non au mariage royal".

La décision a suscité l'ire du chef de file de l'organisation, Graham Smith. "C'est une attaque scandaleuse aux droits des Républicains, qui essayent de faire entendre leur voix et de mettre en place un événement drôle et pacifique", a-t-il déclaré. Graham Smith a également annoncé son intention de porter l'affaire devant les tribunaux.

"Il y a eu des objections de la part des résidents locaux et des entreprises, ainsi que des inquiétudes de la part de la police sur des troubles potentiels", a répondu un porte-parole du Conseil de Camden, selon The Guardian.

Vendredi 29 avril, la police ne sera pas sur les dents seulement à Camden. Selon The Daily Mail, la police, qui craint des violences des anarchistes, a prévu de déployer de très gros moyens.

Les opposants au mariage peu nombreux

Proportionnellement à la population anglaise, les militants activistes opposés à la monarchie ne sont pourtant pas très nombreux. L'organisation Republic compte environ 12 000 personnes, un nombre peu en mesure de mettre en péril l'institution royale qui est ancrée dans la culture britannique.

Selon les enquêtes d'opinion, la monarchie jouit d'un soutien stable de la population. Seul un Britannique sur cinq souhaite sa disparition, les deux tiers ont décidé de rester chez eux pour le week-end du mariage, et 77% ont prévu de regarder la cérémonie à la télévision.

Sur Facebook, un peu plus de 2 000 personnes "aiment" la page du groupe "Anti-royal wedding celebrations", ce qui est peu en comparaison des 326 000 personnes environ pour la page officielle de la monarchie britannique.

Kate et William seraient même appréciés de certains anti-royalistes, comme John Lydon, le chanteur du groupe punk emblématique les Sex Pistols, qui avait pourtant sorti une parodie de l'hymne national britannique, "God save the Queen" dans les années 1970. Selon The Daily Mirror, il est fan du couple. "Ils semblent réellement amoureux. (...) Ils ne m'ont pas fait changer d'avis à propos de la famille royale, mais j'ai une grande estime pour eux", explique-t-il au quotidien britannique.