Cet article date de plus de sept ans.

Les Français mettent en moyenne 23 minutes pour se rendre au travail

Vingt-trois minute,s c’est en moyenne le temps que passent les Français dans les transports pour se rendre sur leur lieu de travail. Un temps moyen qui s’allonge plus les salariés sont diplômés et qui explose en région parisienne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (© MAXPPP / L'Ile-de-France est la région où les salariés mettent le plus de temps pour se rendre sur le lieu de travail.)

Vivre près de son lieu de travail est un luxe dont tous les Français ne bénéficient pas. Dans une enquête publiée ce lundi, la société Randstad révèle le temps moyen que mettent les Français pour se rendre sur leur lieu de travail. Si la durée moyenne d’un aller simple est de 23,4 minutes par trajet, ce chiffre varie selon les régions et le niveau d’étude.

32% des Franciliens mettent plus de 45 minutes

Sans surprise l’Ile-de-France est la région où les temps de trajet sont les plus longs avec une durée moyenne de 33 minutes pour un aller simple et de plus de 45 minutes pour près d’une personne sur trois. Seulement 18% des personnes mettent moins de 18 minutes.

A l’inverse, il fait bon vivre en Basse-Normandie et en Champagne-Ardenne. Les deux régions sont celles où les temps de trajet sont les plus courts avec une moyenne quotidienne qui ne dépasse les 17 minutes.

 

Les titulaires d'un bac +4/5 passent plus de temps dans les transports

Autre enseignement qui peut apparaître surprenant, les salariés les plus diplômés sont ceux qui passent le plus de temps dans les transports. Les titulaires d’un bac +4/5 mettent en moyenne 28 minutes contre 24 minutes pour les Bac +2, 19 minutes pour les titulaires d’un CAP et seulement 16 minutes pour les personnes ne possédant aucun diplôme.

Mais comment expliquer ce phénomène ? Majoritaires dans les grandes métropoles, notamment en région parisienne, les cadres passent donc, en toute logique, plus de temps dans les transports que les personnes vivant dans des zones peu peuplées, moins sujettes au risque de congestion. Selon l’Insee, 25% des cadres, soit un million, travailleraient en Ile-de-France.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.